En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Deux chaires de l’École polytechnique renouvelées pour 5 ans

En décembre 2015, les chaires « Ingénierie des Systèmes Complexes » et « Modélisation Mathématique et Biodiversité » de l’X ont été renouvelées pour cinq ans. Objectif : développer de nouveaux axes de recherche, renforcer l’offre en enseignement et de diffuser les résultats à l’international.

Chaire « Ingénierie des Systèmes Complexes »

Le 8 décembre 2015, la chaire « Ingénierie des Systèmes Complexes » portée par l’École polytechnique, l’ENSTA ParisTech et Télécom ParisTech et soutenue par Dassault Aviation, DCNS Research, la Direction Générale de l’Armement, la Fondation de l’École polytechnique, le Fonds de dotation opérationnel ENSTA ParisTech Alumni, la Fondation ParisTech et Thales a été renouvelée pour 5 ans.

Les recherches menées dans le cadre de la chaire créée en 2003 ont permis jusqu’ici des avancées des systèmes complexes artificiels - composés de programmes et de systèmes informatiques - dans les domaines de l’aéronautique et du spatial. Le renouvellement a pour objectif d’élargir les recherches à de nouvelles thématiques dans les systèmes complexes artificiels, liées aux systèmes de contrôle en réseaux, ou systèmes cyber-physiques tels que les drones, les cohortes de véhicules autonomes. Les moyens de la chaire permettront d’accroître les synergies entre les partenaires académiques, et au sein de l’Université Paris-Saclay, ainsi que de nouer de nouvelles collaborations avec des équipes d’excellence. Des bourses doctorales et postdoctorales seront financées par la chaire pour répondre à ces nouveaux objectifs et renforcer les équipes existantes.

En enseignement, la chaire assure la coordination du master "COnception, Modélisation et Architecture des Systèmes Industriels Complexes" (COMASIC) porté par les écoles et mutualisé dans le cadre de l’Université Paris-Saclay, dans la mention « Informatique » et à partir de la rentrée 2016 également en mention « Ingénierie des Systèmes Industriels Complexes ». Cet enseignement propose une formation en ingénierie système, sûreté de fonctionnement, modélisation et vérification de systèmes, avec des spécialisations possibles afin de couvrir de multiples d’applications industrielles. La chaire permettra de financer des visites de professeurs invités ainsi que des professeurs vacataires.

Afin de développer le rayonnement scientifique de la France en architecture, modélisation et vérification des systèmes cyberphysiques, les chercheurs et professeurs membres de la chaire participeront et organiseront de nombreux workshops et conférences internationales.

Chaire « Modélisation Mathématique et Biodiversité »

L’École polytechnique, la Fondation de l'École polytechnique, le Muséum national d’Histoire naturelle et Veolia renouvellent la Chaire d'enseignement et de recherche « Modélisation Mathématique et Biodiversité » pour cinq ans. Inaugurée en 2009, cette chaire crée une synergie originale entre mathématiques appliquées, écologie, biodiversité et évolution dans une perspective de formation et de recherche au niveau international.

Dans le cadre de ce renouvellement, les acteurs de la Chaire, chercheurs et professionnels, veulent approfondir et systématiser leurs échanges en développant de nombreuses actions communes : travaux de recherche, organisation annuelle d’une école de recherche, encadrement commun d’étudiants de tous niveaux, organisation régulière d’ateliers et de journées de formation. Le soutien des partenaires permettra de recruter des doctorants et post-doctorants, d’accueillir des chercheurs étrangers et de soutenir des conférences en France et à l’étranger.

L’ambition de la Chaire est de concrétiser et soutenir un projet novateur et actuel : la modélisation mathématique de la biodiversité et la construction de scénarios évolutifs, à l’échelle de l’Homme ou des bactéries, avec des enjeux majeurs, qui vont de questions environnementales à des problématiques médicales. Pour modéliser la complexité des écosystèmes il faut créer des outils pertinents et rigoureux intégrant l’aléatoire propre aux phénomènes biologiques et environnementaux, les multiples échelles de temps et d’espace et les interactions, coopérations ou mutualismes entre espèces ou communautés. Ce travail en amont aidera à construire de nouveaux indicateurs de la biodiversité, à imaginer des mesures des impacts environnementaux et à analyser des jeux de données spécifiques.

> Lire le communiqué de presse sur le renouvellement de la Chaire « Ingénierie des Systèmes Complexes »

> Lire le communiqué de presse sur le renouvellement de la Chaire « Modélisation Mathématique et Biodiversité »