En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Diplomation de la première promotion du Bachelor of Science de l’X

Initié en 2017, le programme Bachelor of Science de l’École polytechnique célèbre ce 17 juillet ses premiers diplômés. Accueillis dans les meilleures universités du monde à l’issue de leur formation, les étudiants du Bachelor de l’X ont bénéficié d’un enseignement hautement sélectif et pluridisciplinaire dispensé exclusivement en anglais.

La promotion Bachelor 2020

Le succès de la première promotion du Bachelor of Science de l’École polytechnique a été célébré le 17 juillet 2020 à l’occasion d’une cérémonie virtuelle réunissant les étudiants et leur famille. Ce programme, pionnier en France, a permis d’attirer des étudiants talentueux au profil international, confirmant l’attractivité de l’X et de la France dans le paysage de l’enseignement supérieur scientifique mondial.

« Le lancement du Programme Bachelor il y a trois ans avec vous tous a vraiment changé la donne en contribuant à positionner l’X comme l’un des principaux acteurs dans la concurrence acharnée pour attirer les meilleurs étudiants en sciences après le lycée. Nous avons ainsi créé un cursus sans équivalent grâce à votre implication, un programme multidisciplinaire ancré dans la rigueur scientifique française et une approche théorique tout en cultivant l’esprit d’équipe et le savoir-être dans un environnement international », a déclaré Eric Labaye, président de l’Ecole polytechnique et de l’Institut polytechnique de Paris à l’occasion de cette cérémonie virtuelle.

Lancée il y a 3 ans, cette formation, adossée à la recherche et dispensée par des enseignants-chercheurs, avait vocation à ouvrir la voie à des formations supérieures d’excellence au niveau international. Avec plus de 70% des étudiants ayant déjà obtenu des débouchés dans les meilleures universités du monde telles que le MIT, Berkeley, Stanford, Columbia, Cambridge, Oxford, ETH Zürich, EPFL, ou encore la TUM, le Bachelor réalise pleinement son objectif. De nombreux diplômés vont également poursuivre leur cursus en France au sein de l’Institut Polytechnique de Paris et dans d’autres prestigieuses institutions françaises telles que l’ENS Ulm ou HEC Paris. Ils ont connu une expérience humaine unique, comme en attestent leurs témoignages et leur attachement à leur communauté.

Cette grande variété de choix atteste de la dimension internationale et de la visibilité du programme et a été rendue possible grâce à la pluridisciplinarité caractéristique du programme (doubles majeures – Mathématiques & Informatique, Mathématiques & Économie, Mathématiques & Physique).

« D’un point de vue académique, ce programme est très enrichissant et offre une solide formation fondamentale en mathématique tout en permettant d’établir des connections étonnantes entre le monde qui nous entoure et les concepts mathématiques les plus importants. Je pense que c’est l’une des formations les plus exhaustives en termes de diversité et d’étendue des sujets qu’il est possible d’enseigner en trois ans », a dit Raymond Diab, un étudiant belgo-libanais, diplômé du double cursus Math/Physique et qui va maintenant poursuivre se études par un PhD en physique au MIT.

« C’est une formation à taille humaine avec un ratio d’encadrement élevé, ce qui fait que les enseignants et le personnel administratif sont très accessibles, attentionnés et à l’écoute de nos observations, avec des professeurs et des assistants toujours prêts à discuter de leurs sujets », souligne de son côté Kayo Yin, diplômée du double cursus Mathématiques & Informatique qui va poursuivre par un Master en Technologies des Langues à la Carnegie Mellon University.

« Je voudrais avant tout recommander le programme Bachelor pour tout ce que j’y ai appris. Apprendre à penser et à conceptualiser peut être plus important que ce que ‘on apprend en tant que tel dans de nombreuses situations. Que vous envisagiez d’étudier les mathématiques pures ou de faire carrière dans l’industrie, je pense que cette formation est un bon choix », estime Elzette Janse Van Rensberg, diplômée du double cursus Maths/Economie. 

« Je le recommanderais aussi pour son esprit de solidarité et de prioximité », a poursuivi cette étiudiante d’origine sud-africaine issue de l’International School of Kenya à Nairobi. Elle prévoit de rejoindre le Master of Sciences en Statiscal Sciences de l’Université d’Oxford et a été admise à l’Imperial College (MSc Machine Learning), à la Technical University of Munich (MSc Data Engineering and MSc Actuarial Sciences), à l’École Polytechnique (MSc Economics, Data Analytics…), à la LSE (Msc. Financial Mathematics). Elle s’est aussi vu proposer une bourse d’excellence pour un MSc en Ingénierie financière à l’EPFL.

Avec 67% d’étudiants internationaux ou bi-nationaux, une trentaine de pays différents sont représentés sur les trois dernières promotions. Ces étudiants, tous devenus francophones pendant le programme (validation niveau B2), ont développé un fort attachement à la France.

« Vous avez ouvert la voie pour vos successeurs et vous n’êtes pas seulement les tous premiers ambassadeurs du Programme Bachelor dans le monde entier, vous êtes aussi des ambassadeurs pour la France et pour l’excellence de l’enseignement supérieur français en général », a souligné Eric Labaye.