En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Exposition sur le mouvement de résistance allemand « la Rose Blanche » à l’X

Du 8 septembre au 2 octobre 2015, la Bibliothèque de l’École polytechnique accueillera l’exposition « La Rose Blanche », le groupe de résistance pacifiste allemand qui s’opposa pendant la guerre à la dictature nazie.

Après Munich en Allemagne, puis l’Alsace, Lille et la cité universitaire de Paris, c’est à l’École polytechnique que l’exposition itinérante consacrée à la Rose Blanche (traduction française de « Die Weiße Rose ») se tiendra du 8 septembre au 2 octobre 2015. Cette initiative a été lancée par l’association étudiante GermaniX de Polytechnique en collaboration avec la Bibliothèque et la Direction des Relations Internationales de l’École polytechnique et de l’Institut français de Munich.

Le 18 février 1943 à Munich, Hans et Sophie Scholl, deux étudiants allemands, jettent du deuxième étage de l’Université de Munich des centaines de tracts appelant la jeunesse à se mobiliser contre le régime nazi. Dénoncés puis arrêtés par la Gestapo, ils furent exécutés quatre jours plus tard. Plusieurs arrestations et exécutions suivirent dont celle du Professeur de philosophie Kurt Huber, mentor du mouvement de résistance pacifique « La Rose Blanche », dont Hans et Sophie furent membres.
« Pour une École militaire comme la nôtre, l’histoire de ce mouvement a une résonance particulière. Leur courage nous fait réfléchir et doit susciter l’admiration », estime Grégoire Le Corre, X2013, Président de l’association GermaniX qui a organisé l’évènement.

L’exposition itinérante est mise à disposition par la Fondation Rose Blanche (Université Ludwig-Maximilian, Munich). Les vingt panneaux présentés à la bibliothèque de Polytechnique regroupent de nombreuses photos et textes sur les membres du groupe de résistance. Pour compléter l’exposition, Wolfgang Huber, fils du résistant Kurt Huber et professeur émérite à l’université catholique d’Eichstätt-Ingolstadt, donnera une conférence en anglais le 8 septembre 2015 au cours de laquelle il évoquera le parcours et les valeurs des membres de ce mouvement pacifiste dans le contexte de l’Allemagne hitlérienne.
« C’est un honneur pour moi de parler devant des étudiants appartenant à l’une des meilleures écoles du monde, des étudiants qui seront sans doute amenés à changer notre futur. Plus que jamais, la jeunesse d’aujourd’hui doit continuer le combat contre toutes les formes d’attaque à la démocratie et à la liberté », insiste Wolfgang Huber pour qui l’exposition est aussi un moyen de montrer « cette autre Allemagne » aux pays victimes des atrocités de la Wehrmacht et ainsi « contribuer au renforcement de l’amitié franco-allemande, si importante pour l’Europe ».

Selon Raoul Mille, attaché de coopération scientifique et universitaire de l'Ambassade de France pour la Bavière, qui œuvre pour la diffusion de l’exposition sur tout le territoire français, l’acte de résistance courageux des membres de la « Rose Blanche » est en effet porteur de plusieurs messages : un message de paix qui vise à protéger la Liberté, et un message civique pour l’affirmation de la conscience individuelle et citoyenne contre l’arbitraire des États dictatoriaux et criminels. « Le rappel de l’irrationalité de la barbarie nazie, qui ne peut être combattue par le seul débat intellectuel, est important et peut trouver un écho dans l’analyse des extrémistes de notre époque contemporaine », relève Raoul Mille.

> Informations pratiques :
- Exposition « La Rose Blanche », du 8 septembre au 2 octobre 2015 à la bibliothèque de l’École polytechnique.
- Conférence de Wolfgang Huber, fils du résistant Kurt Huber et professeur émérite à l’université catholique d’Eichstätt-Ingolstadt, Mardi 8 septembre, à 20h en amphithéâtre Becquerel.
- Diffusion du film « Sophie Scholl, les derniers jours » Jeudi 17 septembre à 20h30, dans l’amphithéâtre Gay-Lussac.

> Se rendre à l’X

> Pour plus d’informations sur le mouvement « La Rose Blanche » :
- Lire l’ouvrage Kurt Huber vor dem Volksgerichtshof (« Kurt Huber devant le tribunal populaire », Essen 2009), étude de référence écrit Wolfgang Huber sur le procès politique qui fut intenté à son père, Kurt Huber.
- Visionner le documentaire « Ich bin » d’André Bossuroy et le film « Sophie Scholl, les derniers jours ».
- En savoir plus sur le site du Centre de documentation sur le national-socialisme où aura lieu le séminaire interdisciplinaire franco-allemand "Penser l'extrême" les 13 et 14 novembre 2015.