En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Habib Ammari, X89, lauréat du prix Khwarizmi 2015

Habib Ammari, ancien élève de l'École polytechnique, a reçu en mars 2015 le Prix international Khwarizmi qui est décerné depuis 1987 aux chercheurs qui ont réalisé des travaux éminents dans les domaines de la recherche et de l’innovation scientifique et technologique.

Habib Ammari, ancien élève de l'École polytechnique (X89), Directeur de recherche au CNRS, a reçu en mars 2015 le Prix international Khwarizmi pour ses travaux sur la propagation des ondes électromagnétiques, l’imagerie mathématique et l’imagerie médicale hybride. La 28ème cérémonie annuelle de remise de ce Prix était organisée à Téhéran, en présence du Ministre iranien des Sciences et des technologies, Mohamed Ferhadi. Remis des mains du Président iranien, le prix Khwarizmi récompense des chercheurs d'Iran et du monde entier impliqués dans divers champs de la science et de la technologie.

Habib Ammari souhaitait faire des mathématiques avant même d'avoir intégré l'École polytechnique, mais la qualité des cours de l'X l'a conforté dans cette voie. Interrogé sur son parcours, il rend hommage aux "professeurs d'exception" qu'il a connus à l'École polytechnique, parmi lesquels Jean-Pierre Bourguignon, X66, aujourd'hui président du Conseil Européen de la recherche, ou Pierre-Arnaud Raviart, X59, professeur d'analyse numérique, "qui [lui] a donné le goût des mathématiques appliquées comme à de nombreux autres", mais également Jean Dalibard, célèbre physicien, ou Marc Mézard, actuel Directeur de l'École normale supérieure. "Ce sont des enseignants qui m'ont marqué à vie", confie-t-il. Plusieurs élèves de sa promotion se sont d'ailleurs dirigés vers la recherche, dont une douzaine qui sont devenus mathématiciens.

Après le cycle ingénieur polytechnicien de l'X, Habib Ammari a poursuivi par une thèse au Centre de Mathématiques Appliquées (CNRS/École polytechnique). "Au CMAP, il règne une excellente ambiance. Nous avons accès à de nombreux jeunes chercheurs, doctorants ou post-doctorants, très dynamiques." Habib Ammari salue le rayonnement international de ce laboratoire, qui accueille de nombreux chercheurs étrangers. En 2006, il a rejoint l'ESPCI puis le département de mathématiques de l'École normale supérieure où il exerce aujourd'hui. Il continue aujourd'hui d'enseigner à l'École polytechnique, où il apprécie le contact avec les élèves. "Avec toutes ces années passées sur le plateau de Saclay, l'X est une véritable famille pour moi !"

Habib Ammari avait déjà reçu en 2014 des mains de l'Émir du Koweit le prestigieux "Kuwait prize 2013" de la Kuwait Foundation for the advancement of Sciences (KFAS) dans la catégorie des sciences fondamentales. Ce prix créé en 1979 à l’initiative de Son Altesse Royale du Koweït a pour but d’encourager la recherche scientifique au Koweït et dans les autres pays arabes. Il récompense des scientifiques de haut niveau ayant contribué à des avancées majeures dans le domaine de la recherche scientifique. Habib Ammari commente : "Ces prix récompensent un véritable travail d'équipe sur des sujets sur lesquels nous publions souvent à plusieurs. Je remercie donc mes collaborateurs, parmi lesquels figurent plusieurs polytechniciens brillants !"