En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Innovation à l’ère du Covid-19 : Codi, une alternative au travail à distance

C’est dans les situations de crise que naissent les projets innovants et l’une des missions principales de l’X est de former les leaders de demain. Christelle Rohaut (X2013) en est l’exemple, elle a rejoint grâce à sa start-up Codi basée aux États-Unis, la liste 2021 de Forbes 30 Under 30 (catégorie Consumer Technology).

« Les concours d’innovation auxquels j’ai participé à l’X ont été révélateurs et m’ont conforté dans ma carrière d’entrepreneure », affirme Christelle Rohaut, diplômé du Cycle ingénieur polytechnicien (X2013). Sa formation en sciences de l’environnement à l’X l’a ensuite dirigé vers un Master en urbanisme à l'UC Berkeley et la création de sa start-up, Codi en 2018, qui lui a permis de rejoindre la liste 2021 Forbes 30 Under 30.

Codi est une société de partage de bureaux à domicile qui permet aux utilisateurs de louer des espaces chez eux (www.codi.com). Un pari difficile dans le contexte de la crise sanitaire mondiale qui a vu les activités de géants tels qu'Airbnb et WeWork remises en question. Christelle Rohaut reste cependant optimiste, en proposant un modèle hybride entre la maison et le bureau tout en mettant en œuvre des mesures spéciales contre la Covid-19. Par ailleurs, contrairement à WeWork, Codi ne se limite pas aux grandes villes, mais vise à créer de petits hubs locaux de proximité (en banlieue/dans le quartier).

1) Félicitations pour votre inclusion dans la liste 2021 du Forbes 30 Under 30. Selon vous, quels sont les facteurs clés de cette nomination ?

Merci ! Faire partie de la liste Forbes 30 Under 30 est clairement une étape importante à la fois pour mon entreprise et pour moi personnellement. Forbes a reçu des dizaines de milliers de nominations cette année et je suis honorée de cette reconnaissance et de me joindre à cette communauté de jeunes innovateurs.

Ce qui a influencé cette sélection est probablement que la croissance de notre entreprise s’est accélérée avec la Covid-19 alors que nous avons fait un bond d’environ 10 ans dans le futur en ce qui concerne le travail à distance. Nous venons également d'annoncer un nouveau financement, une récente expansion à New York et nos premiers grands partenariats d'entreprise.

2) Comment est né Codi et quels sont les principaux objectifs de votre start-up ?

En 2018, pendant mon Master en urbanisme à l'UC Berkeley, j'ai lutté contre l'isolement du travail chez soi car les espaces de coworking étaient trop éloignés. J'ai donc essayé de travailler chez des amis et je me suis dès lors sentie globalement plus productive et plus heureuse. J'ai réalisé que nous étions entourés de maisons privées sous-utilisées qui pourraient devenir des centres de coworking locaux prospères au service de professionnels éloignés de leur lieu de travail.

Aujourd'hui, plus de 50% des professionnels aux États-Unis travaillent à distance, 99% ne vivent pas à moins de 5 km d'un espace de coworking ou de bureau, et beaucoup ne disposent pas des conditions appropriées à la maison pour être productifs. J'ai créé Codi pour améliorer leur vie, les aider à établir une ligne claire entre le travail et la vie privée. Mais notre mission va bien au-delà du simple espace de travail - Codi revitalise les quartiers résidentiels en développant des économies circulaires dynamiques et réduit aussi notre empreinte carbone.

3) L'innovation est l'une des principales missions de l'X, comment votre formation / expérience à l'X vous a-t-elle aidé dans la conduite de votre projet entrepreneurial ?

À l’X, j’étudiais les sciences de l’environnement et suivais des cours d’urbanisme en parallèle. Je me suis inscrite avec d’autres camarades de classe à des concours d'innovation. Ces compétitions ont vraiment été révélatrices. J'ai réalisé à quel point j'aimais résoudre les défis urbains et proposer des solutions ! C’est ce qui m’a poussé à poursuivre mes études à l’UC Berkeley en urbanisme, puis à créer Codi.

4) Quels sont vos objectifs à court, moyen et long termes pour Codi ? Comment vous êtes-vous adaptés à la crise de la Covid-19 ?

Notre vision est de permettre à n'importe quel employé de se rendre au travail à pied. Notre entreprise est au service d’une mission. D’un point de vue général, notre objectif est de permettre aux gens de mener une vie plus heureuse et plus épanouie. Dans quelques années, je vois Codi devenir le premier choix pour les entreprises et le moteur de la revitalisation des communautés locales. Nous avons estimé que Codi pouvait stimuler les économies locales, réduire de deux tonnes les émissions de carbone par employé, par an et aider les hôtes de Codi à s'offrir les maisons qu'ils aiment.

La Covid-19 a changé notre façon de travailler. Nous avons fait un bond de 5 à 10 ans dans le futur. Le travail à distance explose car 50% des professionnels américains travaillent actuellement à distance et 72% de ces personnes souhaitent rester dans un modèle hybride. Mais beaucoup de gens trouvent le travail à domicile difficile en raison du manque d'espace, de la présence de colocataires, de partenaires, d'enfants et du manque de séparation entre le travail et la vie personnelle.

La Covid-19 a aussi accéléré notre croissance avec les entreprises. Nous avons constaté une multiplication (de près de 29x) des partenariats avec les entreprises en quelques mois. Avec un nombre croissant de travailleurs à distance ayant moins de sentiment d'appartenance, les entreprises ont adopté Codi comme une nouvelle façon de travailler - offrant des espaces de travail dans les quartiers pour les aider à soutenir, attirer et retenir les meilleurs talents.

Nous venons d'annoncer notre expansion de San Francisco à New York. Codi continuera de s'étendre à l'échelle nationale dans les autres grandes villes américaines en 2021.