En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

[Interview] L’incubateur X-Up, un tremplin pour Néolithe

A quinze jours de la clôture des candidatures pour la nouvelle promotion de l’X-Up, Nicolas Cruaud, co-fondateur de la start-up Néolithe, revient sur les apports pour son projet des six mois passés au sein de l’incubateur.

Granulat Néolithe

Lauréate de nombreux prix depuis sa création en janvier 2019, dont le dernier en date le prix Jean-Louis Gerondeau Safran début novembre, Néolithe est spécialisée dans la valorisation des déchets ménagers non-recyclables en granulats minéraux. La start-up a lancé une chaîne de production pilote pour tester le procédé industriel et le business model. Elle développe également des «usines containers» transportables attendues pour mars 2020.

Quels ont été les facteurs clés de succès pour la sélection de votre dossier par l’incubateur X-Up ? Je pense que l'association du fort impact environnemental de notre procédé (division par 5 des émissions de CO2 normalement liée à l'incinération des déchets ménagers) et de la possibilité d'implanter ce procédé à l'échelle industrielle (procédé au prix du marché, industrialisation "facile") a séduit le jury, Le fait de développer une technologie réellement nouvelle est également un point important dans le processus de sélection, étant donné que le X-UP a une vocation très technologique.

Quels ont été les apports de ces six mois d’incubation, notamment en termes stratégiques et opérationnels ? Sur le plan stratégique, le X-UP nous a aidé à définir une stratégie cohérente d'entrée sur le marché, et nous a également aidé à confronter notre vision long terme de Néolithe aux réalités opérationnelles que nous connaissions mal. Sur le plan opérationnel, on nous a donné, via des ateliers et des entretiens, toute la boîte à outils nécessaire à l'entrepreneur. C'est peut-être basique mais c'est fondamental. Grâce au réseau de l'X, nous avons également été mis en contact avec acteurs très intéressants de notre marché, ainsi qu'avec un panel d'experts dans tous les domaines de notre activité. Enfin, le X-UP nous a apporté une visibilité importante et une crédibilité liée à la réputation de l'X qui nous sont bénéfiques tous les jours.

Quels conseils donneriez-vous aux candidats à la onzième promotion de l’incubateur X-Up pour présenter leur dossier et tirer le meilleur parti de leurs six mois d’incubation ? Je conseillerais aux candidats de bien vérifier la pertinence technologique de leur solution, même si elle n'est pas encore aboutie. Le jury ne se laissera pas berner par les fameux mots clefs IA, Machine learning et Big Data s'il n'y a rien derrière. Aussi, je pense que c'est un plus non négligeable si la technologie proposée a impact positif sur la société en général. L'X est une école qui a vocation à servir l'intérêt public, et je crois que le X-Up reste dans cette philosophie. Concernant l'incubation, je pense que le meilleur plan est d'être actif dans l'incubateur. L'équipe du X-Up peuvent nous aider sur beaucoup de sujets, et ce serait une erreur de chercher à intégrer l'incubateur uniquement pour avoir le "tampon" de l'X sur son entreprise. De plus, le réseau de l'X est formidable, et le X-Up est moyen très efficace de rejoindre cet écosystème, même pour un X ! 

L’appel à candidature pour la nouvelle promotion de l’incubateur X-Up se termine le 15 décembre.