En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Kayo Yin, diplômée du Bachelor, remporte le Global Undergraduate Awards 2020

Une des élèves les plus brillantes de sa promotion, Kayo Yin confie qu’elle ne « connaissait presque rien » à la science informatique avant d’intégrer le Bachelor de l’X. Trois ans plus tard, elle est lauréate du prestigieux Global Undergraduate Awards 2020 pour son mémoire sur la « Traduction de la langue des signes avec des transformateurs ».

Elle a été sélectionnée parmi 4100 participants dans le monde après un long et rigoureux processus d'évaluation mené par près de 400 universitaires-experts. Son objectif de recherche à long terme est de briser les barrières de communication entre les personnes et entre les ordinateurs et les personnes en utilisant le traitement automatique du langage naturel.

Félicitations pour votre nomination aux Global Undergraduate Awards 2020 ! Quels ont été pour vous les facteurs clés de cette réussite ?

Merci beaucoup ! C'est un immense honneur de recevoir un prix aussi prestigieux. Cela me donne une grande confiance et une grande responsabilité, et je suis extrêmement motivée pour continuer mes recherches sur les technologies linguistiques.

Je suis très reconnaissante à l’École Polytechnique pour la riche expérience et le soutien qu’elle m'a apportés tout au long de mes études universitaires. J'ai eu la chance d'avoir été entourée de professeurs qui ont nourri ma curiosité et m’ont donné envie d’apprendre. Le professeur Jeese Read (LIX, Laboratoire de science informatique de l’École polytechnique) a été un directeur de mémoire exemplaire et il a toujours cru en mes capacités même lorsque je doutais de moi. Jean-Baptiste Rémy a été un excellent mentor qui a généreusement partagé son temps et son expertise avec moi. Malgré ses études doctorales bien remplies, il était toujours disponible pour me donner de nouvelles idées de recherche et discuter de la vie à l’École autour d'un café.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre mémoire ?

Mon mémoire de Bachelor est intitulé « Traduction de la langue des signes avec des transformateurs ». J'étudie comment tirer parti des progrès récents dans la traduction neuronale pour traduire les langues des signes en langues parlées. Mon modèle proposé, le « STMC-Transformer », permet d'obtenir des résultats de pointe sur des ensembles de données de référence.

Les langues des signes ont une histoire difficile : en 1880, elles ont été bannies des écoles pour sourds en Europe et aux États-Unis, et aujourd'hui encore, seuls 41 pays les reconnaissent légalement comme langues officielles. J'espère qu'en développant un outil de traduction pour la langue des signes, non seulement la communauté des sourds aura un meilleur accès à la communication dans sa langue maternelle, mais que son identité linguistique sera également promue et préservée.

Ce qui est vraiment bien avec le Bachelor de l’École Polytechnique, c’est que la première année, nous recevons tous un enseignement de haut niveau en mathématiques, en physique, en économie et en science informatique. Je ne sais pas quand, ou si, j’aurais découvert la science informatique autrement. Je n’y connaissais d’ailleurs presque rien avant le Bachelor. Et je n’arrive toujours pas à croire, que trois ans plus tard, je suis lauréate du « Prix Nobel Junior » en science informatique !

Quels sont vos projets à venir ?

Mon objectif de recherche à long terme est de briser les barrières de communication entre les personnes et entre les ordinateurs et les personnes en utilisant le traitement du langage naturel. J'espère améliorer la façon dont les ordinateurs comprennent et répondent à tous les différents langages humains afin que chacun puisse bénéficier de la technologie.

Je suis actuellement en Master Technologies des Langues à Carnegie Mellon School of Computer Science. Mon département, le Language Technologies Institute, est l'un des premiers et des plus connus dans mon domaine. En ce moment, je travaille sur la traduction de dialogues multilingues, où j'essaie de rendre les locuteurs de différentes langues mutuellement intelligibles en une seule conversation.

Je n’ai pas encore réfléchi à ce que je veux faire après mon Master, je suis motivée à la fois par un doctorat ou de la R&D dans l’industrie. Mais je suis convaincue que toutes les opportunités que l’avenir me réserve seront enrichissantes et épanouissantes !

 

> Découvrez le témoignage de Kayo Yin sur le programme du Bachelor of Science.

> Regardez Kayo Yin partager ses activités extrascolaires et son expérience à l'École polytechnique.