En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

La Société européenne de physique récompense le chercheur Victor Malka

Victor Malka, directeur de recherche CNRS au Laboratoire d’optique appliquée de l’École polytechnique, a été distingué par la Société européenne de physique dans la division « Quantum Electronics and Optics » pour ses contributions portant sur les accélérateurs laser-plasma.

Les recherches de Victor Malka s’intéressent aux accélérateurs laser-plasma. Ce nouveau concept d’accélérateur permet aujourd’hui d’obtenir des faisceaux de particules aux propriétés inédites. Très énergétiques, extrêmement brillants et accordables en énergie, les accélérateurs laser-plasma ouvrent la voie à de multiples applications sociétales dans des domaines aussi variés que la médecine, la chimie, la biologie, la science des matériaux, et la sécurité.

Trois questions à Victor Malka, directeur de recherche CNRS au Laboratoire d’optique appliquée, et enseignant à l’École polytechnique.

Qu’est-ce que ce prix représente pour vous ?
Je suis à la fois touché et surpris par cette reconnaissance, et particulièrement redevable à la communauté « Optique » de la division "Quantum Electronics and Optics division" (QEOD) de l’European Physical Society (EPS) de m’avoir soutenu et choisi. Je suis également extrêmement honoré d’être lauréat au même titre que d’illustres noms de la physique. Le prix Fresnel de l’EPS, décerné cette année même, à mon collègue Cédric Thaury, m’a fait extrêmement plaisir.
 
En quoi cette distinction peut-elle vous permettre de faire avancer vos recherches ?
La reconnaissance de communautés aussi exigeantes que la communauté QEOD de l’European Physical Society, ou encore de la Société Française de Physique et de l’Institut of Physics, est très stimulante. C’est une valeur ajoutée qui permet de consolider son dossier scientifique et donc d’augmenter ses chances d’obtenir des financements (lever de fonds, bourses d’excellence ERC, etc.) et par conséquent de poursuivre ses recherches avec plus de liberté et plus d’audace. Il est en effet très difficile d’avoir des aides financières, notamment sur des axes transdisciplinaires, et en particulier dans mon cas pour explorer le potentiel de nos sources pour la médecine (radiothérapie, radiobiologie et imagerie X par contraste de phase).
 
Pour quelles raisons vous a-t-on accordé ce prix selon vous ?

Il a fallu beaucoup de temps pour convaincre la communauté scientifique de la pertinence de l’approche laser pour l’accélération de particule en milieu plasma. Comme tout sujet de recherche à l’interface de plusieurs domaines, ici, laser-plasmas-accélérateurs, le soutien est plus faible que lorsqu'il se limite à un seul domaine de recherche. En montrant récemment notre capacité à manipuler des électrons relativistes avec des lasers intenses et à produire des faisceaux de particules relativistes d’excellentes propriétés, nous avons franchi une étape qui, je pense, a permis de convaincre les scientifiques les plus sceptiques.