En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’atelier mécanique du Laboratoire Leprince-Ringuet s’étoffe

Une fraiseuse de très grande dimension vient d’être livrée au Laboratoire Leprince-Ringuet. Elle servira notamment pour la réalisation des parties mécaniques d’un des détecteurs de particules du CERN.

Dans le cadre d’un projet de financement national des Très grandes infrastructures de recherche (TGIR), Le Laboratoire Leprince-Ringuet (LLR*) s’est équipé d’une nouvelle fraiseuse. D’une masse de 30 tonnes, elle est capable d’usiner avec précision de grandes pièces (jusqu’à 2360mm x 1600mm x 500mm). Elle servira à réaliser des parties mécaniques du calorimètre haute granularité, destiné à remplacer le calorimètre existant du détecteur CMS du collisionneur de particules LHC du CERN. Cet instrument mesurera l’énergie, l’impulsion et le temps de vol des particules produites lors des collisions au sein du LHC. Ces améliorations font partie du projet HL-LHC, qui vise à augmenter les performances de l’accélérateur dans le but d’étudier avec plus de précision le Modèle Standard de la physique des particules, et peut-être de trouver des signes de nouvelle physique.

>En savoir plus sur le site du LLR

*LLR : une unité mixte de recherche CNRS, École polytechnique – Institut Polytechnique de Paris