En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Le classement THE par discipline consacre la recherche de l’X en Physique

Times Higher Education a dévoilé son classement 2021 des meilleures universités mondiales par discipline. L’X se classe au 21e rang en "Sciences physiques" et dans le Top 100 en "Sciences de l’informatique" (55e) et en "Sciences de la vie" (96e). Elle figure dans les 125 meilleures universités mondiales en "Ingénierie et Technologie".

Le logo de THE

L’édition 2021 du classement Times Higher Education des meilleures universités par disciplines consacre l’excellence de la recherche de l’X en Sciences Physiques avec une 21e place à l’échelle mondiale (24e précédemment) et la deuxième en France comme en 2020.  

Les chercheurs de l’X sont reconnus à l'international pour leurs travaux sur la modélisation des lois de la nature et leurs applications à des phénomènes très divers. La physique fondamentale joue ainsi un rôle central au sein des laboratoires car elle est la source sur laquelle repose notre connaissance du monde, mais aussi de nombreuses technologies modernes. Le Prix Nobel reçu en 2018 par le physicien Gérard Mourou illustre ce lien entre recherche fondamentale et appliquée car la technique qu’il a mise au point pour amplifier l’intensité des lasers permet aussi bien d’envisager la compréhension de la nature même de la matière ou du vide, que de démocratiser l’usage d’accélération de particules pour imager ou traiter le cancer.

La réputation de la recherche de l’X en en "Sciences de l'informatique" et en "Sciences de la Vie" s’améliore aussi très sensiblement dans cette nouvelle édition.

En "Sciences de l'informatique", l’X se classe en 55e position mondiale, gagnant 12 places et prenant la deuxième place au sein des établissements français. L’École polytechnique est au cœur du centre interdisciplinaire Hi ! Paris dédié à l’intelligence artificielle et aux sciences des données et lancé le 15 septembre par l’Institut Polytechnique de Paris en partenariat avec HEC Paris. Ce nouveau centre, financé par le mécénat privé ambitionne de devenir un leader mondial du domaine d’ici 5 ans avec à terme un budget de 50 millions d’euros par an, le recrutement de 30 nouveaux professeurs, 150 doctorants et un triplement du nombre d’étudiants dans les programmes communs de Masters.

En "Sciences de la vie", l’École polytechnique entre dans le Top 100 mondial (96e) et se place en quatrième position du palmarès national.  Étudiées dans leur aspect fondamental, pour comprendre par exemple la synthèse des protéines à partir de l’ADN, les "Sciences de la vie" sont également présentes dans de nombreux laboratoires de physique ou de mécanique sous l’angle de l’ingénieure biomédicale. Les interactions interdisciplinaires permettent ainsi à des nanoparticules conçues par des chimistes, d’être utilisées pour comprendre l’activité membranaire d’une cellule et d’être appliquées en parallèle à la détection d’agents pathogènes pour le médical.

L'X figure aussi parmi les 125 meilleures universités mondiales en "Ingénierie et Technologie". Matériaux innovants, technologies quantiques, batteries pour le stockage d’énergie, impression 3D métallique, les sujets de recherches des laboratoires de l’École polytechnique sont multiples au sein de ses 23 laboratoires et témoignent de la volonté des chercheurs de produire de nouvelles connaissances, tout en saisissant des opportunités en développant des innovations pour le bénéfice de la société.

Le classement THE met en avant les performances de l’École sur différents critères : l’enseignement, la recherche, les citations des chercheurs de l’École dans des publications scientifiques, l’ouverture internationale et les revenus issus des relations avec l’industrie.

>Retrouvez tous les classements de l’École polytechnique