En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Le LadHyX fête ses 30 ans !

Fondé en 1990, le Laboratoire d’hydrodynamique fête ses 30 ans cette année. Une occasion de revenir sur son évolution et la diversification de ses activités.

En 1990, Patrick Huerre et Jean-Marc Chomaz fondent le Laboratoire d’hydrodynamique à l’École polytechnique, LadHyX, afin de mener des recherches théoriques, numériques et expérimentales sur la dynamique des fluides. Etudier les écoulements, les instabilités qui influencent leur comportement, comprendre les conditions de la transition vers un état de turbulence, autant de questions que se sont posés alors les chercheurs.

En 1996, le LadHyX devient une unité mixte de recherche CNRS – Ecole polytechnique et ses thématiques de recherche vont progressivement s’élargir. « Le LadHyX a privilégié une forte cohérence scientifique qui lui a valu une grande reconnaissance internationale », explique Patrick Huerre qui a dirigé de laboratoire de ses débuts en 1990, jusqu’en 2008. « Pendant la dernière décennie, le laboratoire a mené une diversification thématique réussie, avec de multiples interactions entre ses composantes ».

En effet, ses activités couvrent aujourd’hui des domaines de la mécanique des fluides à des échelles très variables :

De phénomènes naturel géophysiques comme les tornades ou les tourbillons océaniques, à l’interaction entre les fluides et les structures humaines comme les cheminées géantes ou les structures offshores, les chercheurs du LadHyX étudient des fluides à grande échelle. Leurs recherches incluent l’aéroélasticité, autrement dit les effets du vent sur les structures, mais aussi l’aéroacoustique comme le bruit des avions.

Les chercheurs du laboratoire s’intéressent également aux écoulements des fluides à petites échelles, avec la micro-fluidique qui permet de comprendre et concevoir des micro-canaux ou des laboratoires d’analyses qui tiennent sur une puce de quelques centimètres. Ils s’intéressent également aux écoulements de fluides contenant des particules ou encore aux interfaces entre plusieurs fluide, comme c’est le cas pour les gouttes ou les bulles.

Cette diversification a permis au laboratoire de s’intéresser à des problématiques aux frontières d’autres disciplines comme les arts (1992), la biologie (2010), la physique du sport (2015) et l’économie (2018).

 « Le LadHyX est un laboratoire où l’on produit et teste ensemble des idées, souligne Emmanuel de Langre, actuel directeur du laboratoire, avec le choix d’une grande diversité de thématiques et d’approches, de l'expérience à la théorie, mais toujours la même culture du débat scientifique et la même exigence qu’à ses débuts ». En effet, une particularité du LadHyX est qu’il n’est pas divisé en équipes de recherche. Cette organisation favorise les échanges entre chercheurs afin d’explorer des voies prometteuses comme le montre aujourd’hui la richesse de ses recherches. Pour les découvrir en détail, vous pouvez visiter le nouveau site internet du laboratoire : ladhyx.polytechnique.fr

En 2020 le LadHyX c’est :

24 chercheurs permanents
10 personnels de soutien
38 doctorants
8 jeunes chercheurs (post-doctorants)
113 thèses soutenues depuis 1990
721 articles publiés depuis 1990