En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Le Professeur Bernard Drévillon, Officier de l’ordre national du Mérite

Professeur associé à l’École polytechnique, Bernard Drévillon vient de recevoir le grade d’Officier de l’ordre national du Mérite. Cette distinction récompense l’ensemble de sa carrière en recherche et en enseignement dans le domaine de la physique des interfaces et des couches minces.

Chercheur de renommée internationale, ancien Directeur du laboratoire de Physique des Interfaces et des Couches Minces de l’École polytechnique, Bernard Drévillon n’en est pas à sa première distinction. En 1995, il a déjà été élevé au grade de Chevalier de la Légion d’honneur et Officier des Palmes académiques. La même année, le physicien a également reçu la médaille d’argent du CNRS. Pourtant, le grade d’Officier de l’ordre national du Mérite représente pour lui « la consécration ». « C’est la plus importante récompense qui m’a été attribuée jusqu’ici », déclare-t-il.

Cette distinction récompense le travail de recherche et d’enseignement du physicien. Bernard Drévillon commence sa carrière de recherche en Physique des Hautes Energies à l’École polytechnique en 1969. Il soutient sa thèse en 1973. Puis il se tourne vers la synthèse de couches minces de silicium pour applications photovoltaïques et participe à la création du Laboratoire de Physique des Interfaces et des Couches Minces (LPICM) à l’École polytechnique en 1986.

Le physicien est l'inventeur d’un instrument, l'ellipsométrie à modulation de phase. Bernard Drévillon est à l'origine de la création d'une Équipe de Recherche Commune entre le laboratoire de Physique des Interfaces et des Couches Minces et TOTAL. Il est l'un des porteurs du projet d’Institut Photovoltaïque d’Île-de-France (IPVF).
Bernard Drévillon est l’auteur de plus de 250 publications dans des revues à comité de lecture et d’une trentaine de brevets d’invention.  
En enseignement, Bernard Drévillon est actuellement Professeur Associé à l’École polytechnique et responsable du master international «Renewable Energy Science and Technology» (REST) depuis 2011.