En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Le Science camp de l’X commence lundi

Du 15 au 19 juillet, 40 lycéennes et lycéens participeront au Science camp de l’X, organisé en partenariat avec la Fondation Total et l’Éducation Nationale. Au programme : ateliers et conférences sur les mathématiques, sports et veillées thématiques.

science-camp-x-commence-polytechnique-x

Ils sont 40 lycéennes et lycéens venus de toute la France à participer, du lundi 15 au vendredi 19 juillet, au Science camp de l’École polytechnique. Organisé en partenariat avec la Fondation Total et l’Éducation Nationale, ce Science camp s’adresse aux étudiants de second cycle, de la Seconde à la Terminale, ayant une forte appétence pour les matières scientifiques et désireux de les approfondir.

La semaine s’articule autour de différents temps consacrés à l’enrichissement des connaissances et au développement personnel. Ainsi les lycéens participeront tous les matins à des ateliers « problèmes ouverts » lors desquels ils seront amenés à résoudre, en petits groupes, des problèmes mathématiques et à restituer leurs réflexions et leurs résultats lors d’un oral. Les après-midis seront eux consacrés, d’une part, aux cours donnés par des élèves polytechniciens lors desquels ils traiteront de notions s’éloignant des programmes « classiques » du lycée mais accessibles à de très bons élèves; et d’autre part à des séances de sport, comme la boxe, le basket ou le waterpolo, et des activités de cohésion. Les soirées seront consacrées aux jeux, au théâtre ou à des veillées-discussion sur des thèmes comme l’égalité femmes-hommes ou l’autocensure afin de déconstruire les stéréotypes sur ces sujets.

Les Science camp organisés par l’École polytechnique ont pour objectif de détecter des talents, d’alimenter l'appétence des lycéennes et lycéens pour les sciences et de lutter contre leur autocensure. Organisés par le pôle Diversité et Réussite de l’École, ils impliquent de nombreux acteurs parmi lesquels les élèves polytechniciens, les professeurs et chercheurs, les moniteurs sportifs militaires, ainsi que des intervenants extérieurs expérimentés.