En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’École polytechnique prépare l’après pandémie avec ses perspectives 2021

Si la priorité reste de protéger la santé de tous et d’assurer la continuité de ses missions dans un contexte de poursuite de la crise sanitaire, l’École polytechnique a défini ses priorités 2021 pour se projeter au-delà de la pandémie.

Le campus de l'Ecole polytechnique au printemps

La priorité de l’École polytechnique demeure de protéger la santé de tous – élèves et étudiants, enseignants-chercheurs et personnel – en assurant la continuité de ses missions fondamentales de formation, de recherche et d’innovation dans un contexte de poursuite de la pandémie de Covid-19. Elle continue aussi à se mobilier pour assurer son développement et celui de l’Institut Polytechnique de Paris dont elle est partie prenante aux côtés de l’ENSAE Paris, l’ENSTA Paris, Télécom Paris et Télécom SudParis.

L’École polytechnique continuera ainsi de progresser en 2021 sur ses missions principales tout en inscrivant plus encore les enjeux de développement durable au cœur de sa stratégie et en poursuivant l’amélioration de son fonctionnement interne et l’expérience offerte par son campus.

Dans sa mission de formation, l’École prévoit de lancer cette année une réflexion sur l’évolution du cycle ingénieur polytechnicien, parcours d’excellence reconnu, afin qu’il demeure au meilleur niveau et conserve toute son attractivité à l’international. Les grandes lignes d’évolution du cycle ingénieur, dont la précédente réforme date de 2010, portent sur une accentuation de l’individualisation des parcours, sur l’importance accordée au travail en équipe et en mode projet et sur un renforcement des problématiques internationales et géopolitiques ainsi que de management tout en préservant un enseignement scientifique de haut niveau.

L’École entend aussi capitaliser sur le succès de ses parcours Bachelor of Sciences et Masters en Sciences & Technologies (MSC&T) dont le recrutement a fortement progressé en 2020 pour asseoir plus encore leur notoriété, notamment à l’international.

Le succès de l’Executive Master se traduira par l’ouverture d’une deuxième promotion dès cette année.

Lauréate du projet d’université européennes EuroTeQ avec la TUM (Munich), DTU (Copenhague), TU/e (Eindhoven), CTU (Pologne) et TalTech (Tallin), l’École poursuivra avec ses partenaires la mise en place d’un parcours européen de formation d’ingénieurs avec une emphase particulière sur la responsabilité sociale et environnementale.

S’appuyant sur ses réalisations de pédagogie à distance liées à la pandémie de covid-19 et sur ses expériences pionnières en matière d’enseignement digital, elle poursuivra le développement du e-learning et d’innovations pédagogiques numériques en gardant pleinement à l’esprit l’importance cruciale des interactions et des échanges directs.

Enfin, l’École continuera d’assurer la mise en œuvre de son plan d’action pour la diversité, présenté en octobre 2019, avec notamment comme objectif de toucher 16000 jeunes éloignés des parcours scientifiques – contre 7000 en 2020 – pour les amener à s’y investir et les aider à réussir avec le soutien de son Pôle Diversité et Réussite et l’engagement de ses élèves et étudiants.

Recherche : L’effet IP Paris

En matière de recherche, les développements sont de plus en plus conduits à l’échelle de l’Institut Polytechnique de Paris, ce qui permet à la fois de soumissionner à des projets de recherche et de nouer des partenariats et des mécénats toujours plus ambitieux, dégageant de nouvelles sources de financements.

Deux axes continueront d’être privilégiés en 2021. La mise en place de centres de recherche interdisciplinaire va se poursuivre avec un troisième lancement dans les domaines de la sécurité et de la défense à très brève échéance après la réussite d’Energy 4 Climate (E4C) dédié à l’efficacité énergétique et de Hi! PARIS sur l’intelligence artificielle et la science des données, lancé en septembre 2020 avec HEC Paris.

Le renforcement des partenariats académiques avec les organismes nationaux de recherche, illustré par l’accord signé à la fin 2020 avec l’INRIA, constitue un autre axe majeur de développement pour 2021.

Sur l’innovation, l’enjeu est d’engager une dynamique très positive freinée par la pandémie de Covid-19 dès le début d’année en renforçant notamment les capacités d’amorçage et en étoffant le nombre d’entreprises présentes ou accompagnées au sein du Drahi-X Center, l’incubateur de l’École. L’École poursuivra en outre le développement de son écosystème d’innovation en étroite collaboration avec ses partenaires au sein d’IP Paris.

2021 verra aussi l’X franchir une nouvelle étape dans sa stratégie de développement durable après avoir tenu les engagements pris en 2019 en la matière. Elle formalisera ainsi ses objectifs, son plan d’action et sa gouvernance sur cet enjeu décisif dans un plan climat qui sera finalisé dans le courant de l’année.

Après avoir adopté un schéma directeur du campus à l’échelle de l’Institut Polytechnique de Paris en 2020, ce dernier sera décliné en plan directeur en 2021, prolongeant ainsi le travail réalisé par l’X pour se doter d’un environnement, aux meilleurs standards internationaux et offrir la meilleure expérience possible à l’ensemble de sa communauté.