En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Les 3 lauréats du Prix Jean-Louis Gerondeau - Zodiac Aerospace 2016 récompensés

Le prix Jean-Louis Gerondeau - Zodiac Aerospace a récompensé jeudi 20 octobre 2016 trois start-up : Forssea Robotics, Medilinx et Donecle. Les trois lauréats reçoivent, chacun, 20 000 euros.

Jeudi 20 octobre 2016, le Prix Jean-Louis Gerondeau – Zodiac Aerospace a été remis à trois start-up prometteuses : Forssea Robotics, Medilinx et Donecle.

Forssea Robotics

Forssea Robotics, start-up accélérée à l’École polytechnique, a été créée afin de réduire les coûts dans l’industrie pétrolière, et en particulier dans la robotique sous-marine aujourd’hui utilisée pour réaliser les opérations de maintenance, d’inspection et de construction des sites pétroliers offshore. Elle met au point un câble sous-marin muni d’une tête chercheuse et capable de se connecter à une cible immergée. Cette innovation permettra de réduire l’utilisation prolongée de navires de grand tonnage qui alourdit les coûts des opérations en mer. La technologie développée par Forssea Robotics consiste à amener un robot sous-marin sur le site d’exploitation et de le déposer au fond de l’eau. Grâce au câble développé par Forssea Robotics, il devient possible d’opérer le robot depuis un navire de tonnage plus modeste, permettant ainsi de réduire considérablement les coûts.

La start-up est portée par Gautier Dreyfus, polytechnicien de la promotion 2010 et Maxime Cerramon, créateur de l’entreprise Searov.

« Le prix Jean-Louis Gerondeau - Zodiac Aerospace nous apporte une forte crédibilité alors que nous nous attaquons à un marché de niche industrielle. Cette première récompense permet d’attirer l’attention et rassure nos investisseurs », indique Gautier Dreyfus.

Medilinx

Medilinx s’adresse aux nombreux patients étrangers qui ne peuvent accéder à des soins médicaux de qualité compte tenu du manque d’expertise dans leur pays, des temps d’attente trop élevés ou encore des coûts trop onéreux. Cette plateforme à double interface met en équation le besoin grandissant de patients étrangers pour des soins de qualité avec l’expertise médicale française. Medilinx vise d’une part à apporter aux patients l’ensemble des informations sur la pathologie concernée, une liste des médecins à forte expertise pour le traitement nécessaire et un accompagnement personnalisé complet. D’autre part, cet outil constitue pour le médecin un outil organisationnel permettant de gérer l’intégralité du processus des demandes reçues. Via cette plateforme, le patient est alors pris en charge pour l’organisation logistique de son voyage en France (VISA, logements et transports) et également lors de son séjour médical.

Le projet est porté par Alice Duranteau et Anne-Charlotte Philbert, étudiantes au sein du Master «Innovation Technologique : ingénierie et entreprenariat » (ITIE).

« Le prix Jean-Louis Gerondeau - Zodiac Aerospace est un véritable tremplin pour de jeunes startups comme la nôtre. Par sa grande flexibilité, ce prix nous permet de nous consacrer intégralement à la concrétisation de notre projet, nous offrant les premiers financements nécessaires pour passer de l'idée au produit. Ce prix témoigne de l'investissement du groupe Zodiac Aerospace et de l'École polytechnique auprès de jeunes entrepreneurs et encourage de nombreux étudiants à tenter leur chance », expliquent Alice Duranteau et Anne-Charlotte Philbert.

Donecle

Donecle propose une solution d’inspection innovante des impacts de foudre sur la carlingue des avions grâce à l’utilisation de drones. En moyenne, un avion de ligne est foudroyé une fois par an, et nécessite alors une inspection complète avant une remise en service. Ces inspections visuelles immobilisent l’avion pendant 8h, chaque heure au sol étant évaluée à environ 10 000 dollars. Donecle utilise un essaim de drones entièrement autonomes, qui scannent la surface de l’avion et répertorient en temps réel les impacts présents sur la carlingue. L’inspection complète est réalisée en 30 minutes et permet ainsi aux compagnies aériennes de gagner l’équivalent de deux vols aller-retour Paris-Toulouse à chaque inspection.

Le projet est porté par Matthieu Claybrough, polytechnicien de la promo-tion 2009, diplômé de l’ISAE-SUPAERO, et lauréat du Prix des Innovateurs de moins de 35 ans décerné par le MIT Technology Review en 2016.

« C'est une grande fierté de recevoir le prix Jean-Louis Gerondeau - Zodiac Aerospace qui marque une reconnaissance industrielle sup-plémentaire pour notre société. Outre la visibilité, la dotation va nous permettre de poursuivre l'effort de développement de notre solution. Très concrètement, ce prix permet une embauche supplémentaire avant la fin de l'année et participe au financement de nos prochains essais de fiabilisation. Après de nombreuses démonstrations réalisées auprès de compagnies aériennes partenaires nous envisageons de déployer notre solution dès 2017 », se réjouit Matthieu Claybrough.

A propos du Prix Jean-Louis Gerondeau

Le Prix Jean-Louis Gerondeau - Zodiac Aerospace a pour mission de favoriser l'émergence ou la maturation d'un projet innovant porté par des équipes issues de l’écosystème entrepreneurial de l'École polytechnique. Ce Prix a été créé en mémoire de Jean-Louis Gerondeau (X 1962) pour soutenir l'innovation et l'entrepreneuriat à l’École polytechnique. Il s'inscrit dans la stratégie de l'École, qui souhaite favoriser les initiatives de ses élèves pour la création d'entreprise, et ce tout particulièrement dans des domaines à fort contenu technologique.

Les projets candidats sont évalués en fonction du caractère innovant du produit ou du service proposé, de son potentiel économique et de leur capacité à aboutir à une création d’entreprise. Le Prix est doté d’un montant global de 60 000 euros, à répartir entre trois projets au maximum.