En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Les dirigeants de l'enseignement supérieur lancent un appel pour former les étudiants aux enjeux climatiques

Eric Labaye, président de l’École polytechnique, s’est joint à 79 dirigeants d’établissements d’enseignement supérieur et à 1000 enseignants-chercheurs pour appeler à former tous les étudiants aux enjeux écologiques et climatiques, dans une tribune diffusée le 14 septembre dans le JDD.

80 dirigeants de l'enseignement supérieur français lancent un appel pour former tous les étudiants aux enjeux écologiques et climatiques

Ils sont 80 dirigeants d’établissements d’enseignement supérieur et 1000 chercheurs à sonner l’alerte. Parmi eux, Eric Labaye, président de l’École polytechnique. Dans une tribune diffusée le 14 septembre dans le JDD, ces signataires soulignent la place insuffisante des enjeux climatiques et énergétiques dans les formations du supérieur français : moins d’un quart des formations abordent ces sujets.

Alors que les derniers résultats des modèles de prévision climatique sont alarmants, les 80 dirigeants demandent à l’État d’allouer les moyens nécessaires pour remédier à cette situation. Ainsi, « aucun étudiant ne doit pouvoir valider une formation dans l’enseignement supérieur sans avoir compris les causes, les conséquences du changement climatique et travaillé, à son niveau, à l’identification de solutions possibles », estiment-ils.

Sur ce sujet, l’École polytechnique s’est engagée, le 7 juin 2019, à l’occasion de son colloque Réflexions sur le développement durable, à former 100% de ses étudiants, notamment sous la forme d’un séminaire de trois jours encadré par des intervenants de renom autour des thèmes environnementaux : histoire de la vie et limites planétaires ; impact des activités humaines, risques et trajectoires ; et gestion du changement et modèles de transition.

Cet appel répond à la mobilisation des étudiants qui s’était exprimée, entre autres, par le lancement, en septembre 2018, d’un manifeste pour un réveil écologique par des étudiants de l’École polytechnique, de l’ENS, d’HEC, de Centrale supélec et d’AgroParisTech. Corentin Bisot, élève polytechnicien à l’origine du manifeste déclarait alors « il faut que tous les étudiants puissent bénéficier d’une formation en environnement » et soulignait que « le développement durable ne doit pas être une spécialité mais, au contraire, être intégré au sein des cursus et tout au long de la formation ».

Parmi les signataires de la tribune « Formons tous les étudiants aux enjeux climatiques » : Joël Alexandre (université de Rouen), David Alis (Rennes-I), Jean-Christophe Camart (université de Lille), Laurent Champaney (Arts et métiers), Philippe Choquet (UniLaSalle), Tawhid Chtioui (EMLyon), Vincenzo Esposito Vinzi (Essec) Jean-François Fiorina (GEM), François Germinet (université de Cergy-Pontoise), Patrick Gilli (Montpellier-III), Isabelle Huault (Paris-Dauphine), Éric Labaye, (École polytechnique), Vincent Laflèche (Mines ParisTech), Emmanuel Métais (Edhec), Marc Mézard (ENS Ulm), Frédéric Mion (Sciences Po Paris), Sophie Mougard (ENPC), Eloïc Peyrache (HEC), Yves Poilane (Télécom Paris), Arnaud Poitou (Centrale Nantes), Sylvie Retailleau (Paris-Saclay), Alain Sarfati (Paris-Sud), Gilles Trystram (AgroParisTech).