En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Les étudiants de Pékin en visite à Polytechnique

Polytechnique a invité trois étudiants de l’université de Pékin en Chine à venir découvrir le campus de l’X du 13 au 19 juillet 2016. Cette opération pilote avait pour objectif de mieux faire connaître l’École auprès des meilleurs établissements d’enseignement chinois dont l’université de Pékin avec lequel l’X a signé un accord de double-diplôme.

Face à la concurrence des universités américaines qui restent très attractives auprès des meilleurs étudiants chinois, l’École polytechnique tient à se placer dans la compétition internationale. Pour cela, l’X a organisé pour la première fois, dans le cadre de la "summer school 2016", une visite sur son campus destinée à trois étudiants de l’université de Pékin, la meilleure université de Chine. Cette initiative a également pour but de renforcer les relations étroites déjà existantes entre Polytechnique et l’Université de Pékin scellées par un accord de double-diplôme signé entre les deux institutions en mars 2015. Cet accord est destiné aux étudiants du département de mathématiques de l’Université de Pékin qui souhaitent passer le concours international d’entrée de l’École polytechnique.

C’est justement ce que Bi Quanzhi, Dong Ruiwen et Mao Zje envisagent de faire. Respectivement étudiants de 1ère, 2e et 3e année aux départements de mathématiques et physique de l’université de Pékin, ils passeront le concours pour intégrer le cycle ingénieur polytechnicien à la rentrée 2016 pour les deux plus avancés, et en 2017 pour l’élève de 1ère année. Pour les convaincre de rejoindre l’X, l’École a mis en place une opération inédite cette année : leur faire passer une semaine sur le campus afin de leur faire découvrir l’X et les immerger dans la culture française. Au programme, les étudiants ont rencontré des élèves de la KES, l’association des élèves, et des professeurs tels que Silke Biermann, enseignante en physique, et Bertrand Remy, professeur au département de mathématiques. Les trois étudiants ont apprécié la méthode française consistant à aborder la physique de façon globale à la différence de l’approche par spécialité privilégiée en Chine. « A l’Université de Pékin, nous étudions seulement la mécanique et non toute la discipline dans son ensemble comme à Polytechnique. C’est très intéressant car cette approche multidisciplinaire est complémentaire de ce que l’on connaît en Chine », estiment les étudiants.  

De la même manière, Bi Quanzhi, Dong Ruiwen et Mao Zje ont été impressionnés par le nombre de disciplines étudiées par les élèves du cycle ingénieur ainsi que par les six heures de sport hebdomadaire. Car en Chine, le sport n’est pas obligatoire dans le curriculum. « Nous nous réjouissons d’avoir l’opportunité de pratiquer des activités sportives », ont expliqué les étudiants après avoir visité les infrastructures du campus. Autre atout de l’X : les projets et travaux en groupe à l’image du Projet scientifique collectif mené sur toute la 2e année du cursus, une approche différente des uniques cours magistraux dispensés par l’université de Pékin.

C’est aussi leur rencontre avec des alumni qui les a persuadés de rejoindre l’X. Après un échange avec trois anciens passés par l’université de Pékin et par l’École polytechnique, Bi Quanzhi, Dong Ruiwen et Mao Zje ont été rassurés quant aux opportunités de carrière offertes à des profils d’étudiants chinois formés en France. Ils ont pu discuter avec un polytechnicien travaillant aujourd’hui dans le conseil chez The Boston Consulting Group à Paris. Cet ancien de l’université de Pékin a ainsi trouvé un poste directement à la sortie de l’X. Les trois étudiants ont notamment rencontré Tian Xiaolu, polytechnicien et diplômé d’un bachelor de l’université de Pékin ayant poursuivi une thèse auprès de Nizar Touzi, professeur à Polytechnique et chercheur au Centre de Mathématiques Appliquées. Ils ont également apprécié leurs échanges avec Yue Zuo (X2009), Lingyi Tan (X2009) et  Zhengying Liu (X2013) lors de la soirée d’alumni mais aussi avec les élèves du cycle d’ingénieur, Qi Sun (Binet Chine X 2013), Chenlin Gu (X2014) et Ying He (X2015) qui ont participé activement à leur accueil. Par ailleurs, les conditions de vie et de travail de la France les ont particulièrement séduits.

Forte de cette expérience, l’École compte renouveler cette initiative l’année prochaine et l’étendre à davantage d’étudiants chinois.