En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Les nouvelles missions de l’université au centre du Forum International organisé par l’université de Tsinghua

Célébrant son 110e anniversaire, l’université de Tsinghua, partenaire de longue date de l’École Polytechnique, a invité les présidents de différentes universités au Global Forum of University Presidents (GFUP) 2021, organisé autour du thème “Innover pour demain : Vision et nouvelles missions des universités”, qui s’est déroulé du 19 au 24 avril.

La conférence a rassemblé les dirigeants de plus de 110 universités internationales afin d’échanger sur les défis et opportunités auxquels l’enseignement supérieur et le recherche sont confrontés.

Le forum était structuré en plusieurs sessions : L’université comme espace culturel (19 avril), Neutralité carbone : Responsabilité et actions du monde académique (21 avril), Repenser l’avenir – La formation en ligne (22 avril), et Leadership international (23 avril).

La limitation du réchauffement climatique est l’un des principaux voire le principal défi auquel l’humanité doit faire face aujourd’hui. La réduction des gaz à effet de serre est primordiale dans le cadre du respect des engagements pris lors de l’Accord de Paris. Les établissements d’enseignement supérieur et de recherche sont des acteurs clés dans ce combat car ils ont la possibilité d’appuyer et d’accélérer la transformation vers la neutralité carbone de plusieurs manières.

Invité par l’université de Tsinghua, Éric Labaye, président de l'École Polytechnique et de l'Institut Polytechnique de Paris, a participé en tant que keynote speaker à la session Neutralité carbone : Responsabilité et actions du monde académique”, et identifié plusieurs axes d’actions dans lesquels les universités peuvent s’engager en particulier.

Il a souligné que la formation de futurs dirigeants responsables, au centre des missions de l’enseignement supérieur, doit être renforcée par l’intégration des enjeux du développement durable dans les programmes de formation afin d’assurer que les étudiants acquièrent une compréhension précise des défis environnementaux.

Honorant ses engagements forts, l’École polytechnique a mis en place un séminaire obligatoire sur le développement durable pour tous les étudiants ainsi qu’une certification de formation au développement durable, destinée à offrir une formation approfondie sur les enjeux de durabilité, que les étudiants des différents programmes peuvent compléter. L’X propose également des programmes spécialisés de Master en Sciences et Technologies (MSc&T) dans plusieurs domaines du développement durable*.

Les universités peuvent également jouer un rôle primordial en s‘engageant dans la recherche et l’innovation pour développer et accélérer des solutions innovantes et durables et dans la mise en oeuvre de ces solutions. L’interdisciplinarité étant un catalyseur d’innovation, l’Institut Polytechnique de Paris a créé le centre de recherche multidisciplinaire Energy for Climate (E4C), dédié aux énergies renouvelables. Se basant sur des découvertes de la Recherche, un certain nombre de start-ups proposant des solutions innovantes durables ont été fondées par des alumni de l’École Polytechnique.

Mais l’engagement de l’École polytechnique pour le climat se traduit également par l’élaboration d’un plan de neutralité carbone pour son campus. L’École s’est fixée des objectifs ambitieux, à savoir celui d’une réduction de 30% des émissions carbone du campus d’ici 2030 et de la neutralité carbone à l’horizon 2050.  
 

Partenariats internationaux pour joindre les efforts

Soulignant l’importance des alliances d’universités internationales pour pouvoir porter des initiatives à une autre échelle, Éric Labaye a mentionné le partenariat de longue durée de l’X avec l’université de Tsinghua : Les deux institutions coopèrent depuis presque 20 ans au niveau de la recherche comme de l’enseignement et proposent aussi un programme de double-diplôme dans les énergies renouvelables (Master STEEM) depuis 2018.  Par ailleurs, l’École polytechnique et l’université de Tsinghua font partie du Siebel Energy Institut, un consortium de recherche international qui se concentre sur des systèmes d'énergie innovants et collaboratifs.

Tsinghua Consensus 2021 

Les missions incombant aux institutions de l’enseignement supérieur ont évolué. Au-delà de missions historiques, celles-ci doivent contribuer à relever les grands défis tels que le réchauffement climatique, la crise sanitaire actuel et la transformation des modèles de formation que les nouvelles technologies incitent. Clôturant le forum, les présidents d’universités et participants ont explicité leur engagement commun pour porter et encourager l’ouverture, l’intégration et la résilience au sein de leurs universités.

*Le programme MSc&T "Economics for Smart Cities and Climate Policy", le programme MSc&T "Energy Environment : Science Technology and Management" (STEEM) et le programme MSc&T "Environmental Engineering and Sustainability Management"