En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Les start-up de l’X brisent les codes

Deux entreprises fondées par des polytechniciens se sont lancées dans l’aventure du code en proposant des formations spécialisées et en réinventant les usages de la programmation informatique.

Les start-up de l'Ecole polytechnique réinventent la programmation informatique

Les étudiants de l’École polytechnique bénéficient d’une formation en pointe en informatique, l’X étant l’une des institutions leaders dans ce domaine. Grâce à cet enseignement, et après leurs études, certains choisissent d’innover dans le monde informatique. Deux anciens ont lancé leur start-up dans le codage et font bouger les lignes de l’univers de la programmation. Leurs entreprises ne cessent de se développer.

Le Wagon

Sébastien Saunier, X2004, est l’un des trois fondateurs de l’école Le Wagon qui forme au codage informatique et apprend aux étudiants à développer entièrement des applications web. Depuis son lancement en 2014, la start-up s’est largement développée et possède aujourd’hui des centres de formation dans 33 villes en France et à travers le monde dont Montréal, Mexico, Rio de Janeiro, Buenos Aires, Shanghai, Tokyo, Bali ou encore Melbourne. Les fondateurs se lancent également dans l’accompagnement à la transformation numérique des entreprises, en formant leurs collaborateurs.

Bubble

Emmanuel Straschnov, X2003, a fondé Bubble en 2012, une start-up dont l’objectif est de rendre la programmation accessible à tous, cela grâce à une interface intuitive qui remplace l’éditeur de code. Il devient ainsi possible de programmer sans avoir besoin d'apprendre à coder ou de faire appel à un développeur. Les utilisateurs de la plateforme, 240 000 à ce jour, lancent des applications et des startups dont certaines ont depuis levé des dizaines de millions d’euros. Le fondateur envisage une levée de fonds en 2019 pour accélérer le développement de la start-up et faire connaître le produit aux entreprises et aux universités, et prévoit de doubler les équipes.