En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Les Summer schools de l’X

Sur le campus comme à l’étranger, des Summer Schools ont été organisées cet été par l’École polytechnique et ses différents partenaires.

“Data Science Summer School (DS3)”

La troisième édition de la Data Science Summer School (DS3), coorganisée par l’Initiative Data Science de l'École polytechnique et l'institut DATAIA, a eu lieu cette année du 24 au 28 juin 2019.

307 étudiants (MSc, PhD) et post-doctorants, 105 professionnels et 35 experts (conférenciers, invités) venant de 34 pays différents, de 220 institutions et de 70 entreprises ont assisté à cet événement. L’objectif principal était de proposer une série de cours et de sessions pratiques couvrant les dernières avancées dans le domaine de la science des données.

« Fluid Dynamics of Sustainability and the Environment »

Du 1er au 12 juillet, doctorants, post-doctorants et ingénieurs, ayant une formation en sciences de la terre, en ingénierie ou en mathématiques, avaient la possibilité de participer à la Summer School sur la dynamique des fluides du développement durable et de l’environnement. Au cours du programme, les étudiants ont abordé la transition énergétique et le changement climatique à travers la dynamique des fluides. Ils ont ainsi pu acquérir une connaissance approfondie dans ce domaine de la physique, tout en favorisant les échanges entre chercheurs dans ces questions critiques.

Ce programme est organisé chaque année par des professeurs et des chercheurs de l’Université de Cambridge et de l’X et est hébergée en alternance dans l’une de ces deux institutions depuis 2012.

Summer School en intelligence artificielle et science des données

Cette année, l’X a lancé sa propre école d’été avec la Summer School sur l’intelligence artificielle et la science des données. Elle s’est tenue du 1er au 12 juillet 2019 sur le campus. Seize étudiants originaires de Chine, de Grèce, d'Italie, de Malaisie, des Pays-Bas, d'Espagne et du Nigéria ont participé à ce programme et ont suivi des cours en informatique, en intelligence artificielle et en culture française.

Des écoles d’été conçues sur mesure pour les lycéens et les étudiants de premier cycle auront lieu en 2020.

Université d'été à SPbPU : « Additive Production and Joining Technologies »

En 2019, l'École polytechnique et l'Université polytechnique de Saint-Pétersbourg (SPbSTU) ont lancé leur premier programme commun sur la production additive et les technologies d'assemblage, qui s’est déroulé en Russie.

Du 8 au 19 juillet, 15 étudiants ont pu approfondir leurs connaissances théoriques et pratiques de domaines tels que l’impression 3D, les techniques de jonction, la production et la caractérisation des poudres, les propriétés métallurgiques et mécaniques, les tensions résiduelles et les post-traitements et l’optimisation topologique.

Daniel Weisz-Patrault et Eric Charkaluk, du Laboratoire de Mécanique des Solides de l'École polytechnique, figuraient parmi les professeurs de ce programme.

Camp d'été X/KHU

Enfin, pendant le mois de juillet, l'École polytechnique accueille 31 étudiants en bachelor de l'Université Kyung Hee à Séoul, en Corée du Sud, dans le cadre du 13e camp d'été X/KHU. Ces étudiants suivent des cours de physique des semi-conducteurs et de découverte de l'histoire de la culture de l'art et de l'architecture parisienne et française.

Ce programme fait partie de l’étroite collaboration entre l’École polytechnique et l’Université Kyung Hee et a pour objectif de motiver ses étudiants à s’inscrire au double diplôme X/KHU. Depuis sa création en 2007, le camp d'été X/KHU a accueilli 405 étudiants en bachelor, 60 étudiants en master et 21 étudiants en doctorat.

« En tant que responsable de cet échange, je tiens à remercier l’ensemble de l’École et son personnel pour leur engagement, qui est toujours efficace et fondamental pour son succès. » a déclaré Yvan Bonnassieux, Professeur du département de physique et Directeur adjoint du LPICM.