En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Leur solution de surtitrage remporte la compétition de Microsoft en France

Des élèves de l’École polytechnique viennent de remporter la finale française de la "Microsoft Imagine Cup", une compétition étudiante d’innovation technologique. L’équipe est ainsi sélectionnée pour la finale internationale qui aura lieu en juillet prochain à Seattle.

Permettre aux sourds et malentendants de suivre une pièce de théâtre de façon optimale : tel est l’objectif de l’application développée par Léon Zheng, Alexandre Poirrier, Daniel Huynh, Alexandre Binninger, Pierre-Louis Nordmann, Christopher Aykroyd et Gabriel Oliveira Martins, sept élèves de deuxième année du cycle ingénieur. L’équipe a mis au point une solution globale, basée sur l’intelligence artificielle, pour le surtitrage automatique en temps réel des pièces de théâtre. Déjà au service de la Comédie française, cette innovation pourrait bientôt intéresser de nombreuses autres institutions.

Leur projet nommé « Theatrall » leur a valu de remporter la finale française de la Microsoft Imagine Cup dont le prix leur a été remis lors du salon Viva Technology à Paris le 25 mai dernier. Leur système, basé sur la reconnaissance vocale, permet un surtitrage individualisé, automatique et en temps réel. « Notre algorithme est capable d’écouter les acteurs, d’en comprendre le sens global et, à partir de là, de retrouver la réplique dans le texte de la pièce pour la transmettre au spectateur via un surtitre dans la langue de son choix », indique Daniel Huynh, l’un des participants du projet.

Des lunettes connectées
Leur solution sera accessible pour le public de la Comédie française grâce à une application web disponible sur smartphone. L’équipe prévoit également un prêt de tablette sur laquelle l’application sera déjà configurée ainsi qu’un prêt de lunettes connectées affichant directement les surtitres au niveau de la rétine.

Un développement à l’international
L’équipe prévoit de déposer un brevet pour leur algorithme puis de lancer leur start-up en septembre. Leur système a déjà suscité l’intérêt d’une marque de luxe et les élèves imaginent des applications de leur solution de surtitrage à l’international. « Le marché de la comédie musicale est très développé en Angleterre, en Allemagne et en Italie », indique Daniel Hyunh qui envisage également de fournir le système aux journaux télévisés pour toucher le public étranger.

Une solution pour les non-voyants
Au-delà du surtitrage, l’équipe va plus loin et s’attèle à développer une solution théâtrale s’adressant aux non-voyants, qui permettra de leur envoyer automatiquement une audiodescription de la pièce jouée pour mieux décrire ce qui se passe sur scène. Les élèves vont pour cela utiliser le casque de réalité augmenté « HoloLens » élaboré par Microsoft qui ajoutera de la détection d’image en plus de la technologie de reconnaissance vocale qu’ils ont développée. Une démonstration sera présentée lors de la finale internationale de la compétition en juillet prochain aux États-Unis.