En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’EuroTech Innovation Day coorganisé par le Drahi-X Novation Center

Pour célébrer les 10 ans de l’Alliance universitaire EuroTech, ses six établissements partenaires ont organisé une journée sous le signe de l’entrepreneuriat et de l’Innovation – l’Innovation Day. L’événement s’est déroulé le 28 avril, offrant un bel exemple de collaboration internationale.

Le Logo de l'EuroTech Innovation Day

Piloté par le Technion - Institut de technologie d'Israël et coorganisé par le centre d’entrepreneuriat & d’innovation de l’École polytechnique, le Drahi-X Novation Center, l'événement a rassemblé professeurs, chercheurs, étudiants et alumni des six universités membres de l’alliance EuroTech, et donné la parole à plusieurs fondateurs d’entreprise et de start-up, accélérées ou incubées au Drahi-X Novation Center. 

Les six universités membres d'EuroTech sont : l'École polytechnique (l'X), l'Université technique du Danemark (DTU), l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), le Technion - Institut de technologie d'Israël, l'Université de technologie d'Eindhoven (TU/e) et l'Université technique de Munich (TUM).

Prononçant le discours d’ouverture, le professeur Uri Sivan, président de Technion, a rappelé l’importance d’initier les étudiants aux toutes dernières pratiques afin qu’ils puissent les utiliser pour réaliser leurs idées et atteindre leurs objectifs. Il a également souligné l’importance de les encourager d’agir avec intégrité et dans le respect de l’éthique. Sachant que, de nos jours, l’entrepreneuriat demande plus que jamais à sortir des sentiers battus et à explorer de nouvelles voies.

Le programme de l'Innovation Day s'est articulé autour de cinq thèmes principaux :

  • Promouvoir l’entrepreneuriat
  • Les étudiants au premier plan de l’innovation académique
  • De la conception de produit au marché
  • Le rôle crucial d’un entourage favorisant l'entrepreneuriat et l'innovation
  • Start-ups & entreprises

L’événement a permis au public de bénéficier de l’expertise de nombreux fondateurs de start-ups, d’enseignants-chercheurs, d’alumni et d’étudiants de la communauté de l’X ainsi que des cinq autres universités EuroTech (Technion, EPFL, DTU, TU/e et TUM). Plus de 30 intervenants ont présenté leurs projets et partagé des conseils précieux. Parmi les nombreux sujets abordés lors de l’événement :

Diplômé de Technion, le fondateur & CEO de MyHeritage, une plateforme de généalogie en ligne, Gilad Japhet était le premier entrepreneur à prendre la parole. Témoignant de son expérience et illustrant sa vision de l’entrepreneuriat, Gilad Japhet a donné plusieurs conseils à tous ceux qui aspirent à créer leur propre entreprise.

L’analyse de facteurs stimulants l’innovation entrepreneuriale dans le secteur des technologies environnementales était au centre de la présentation donnée par la professeure Dr. Claudia Doblinger, spécialisée dans l’innovation et la gestion de technologies à l’université technique de Munich (TUM). S’appuyant sur plusieurs sources, elle a révélé que les start-ups dans le secteur de la CleanTech rencontrent de nombreux obstacles, voire plus d’obstacles que les start-ups dans d’autres secteurs. Soulignant l’importance de bien choisir ses partenaires, la professeure Doblinger a signalé que les organismes publics se révélaient être de très bons partenaires pour l’attribution de brevet ainsi que pour l’investissement de suivi.

François Alouges, enseignant-chercheur de l'École polytechnique, co-fondateur & CTO chez RunBlind, a rappelé les différentes missions du Drahi-X Novation Center et témoigné de son expérience de piloter un projet de start-up dans cet écosystème. La start-up RunBlind vise à guider les personnes mal ou non-voyantes dans leur déplacement grâce à la technologie du son 3D et leur permet ainsi de pratiquer du sport tel que la course à pied. La technologie utilisée par la start-up s'appuie sur des travaux de recherche menés par le Centre de Mathématiques Appliquées de l'École polytechnique.

Louis-Oscar Morel, à la fois doctorant en MD-PhD à Ecole Polytechnique et CEO d’UMMON HealthTech, illustre très bien le fait que les étudiants peuvent être agitateurs d’innovation. Fondée en 2020, la start-up UMMON HealthTech a fait breveter une plateforme d’IA au service de l’analyse pathologique clinique. Avec son entreprise, Louis-Oscar Morel souhaite proposer une nouvelle solution pratique dans le domaine de la biologie médicale, ralliant les trois secteurs – la recherche académique, l’industrie et la pratique médicale – avec la plateforme d’UMMON HealthTech.

Une autre session de l’Innovation Day était dédiée au European Venture Program (EVP), un boot camp entrepreneurial organisé dans le cadre de l’alliance EuroTech. Ce programme annuel va au-delà des cours d’entrepreneuriat classiques et plonge les participants dans la pratique. Abordant différents aspects importants lors de la création d’une start-up, l’EVP permet aux participants également d’échanger au sein des écosystèmes entrepreneuriaux des universités partenaires. Steven van Huiden (TU/e), Kristoffer Buch (DTU) et Shuli Shwartz (Technion) qui travaillent ensemble sur le programme ont été rejoints par trois fondateurs de start-ups. Ceux-ci avaient déjà participé à l’EVP et ont parlé de leur expérience.

Comment créer des collaborations fructueuses entre la recherche académique et l’industrie ? Dr. Giezendanner-Thoben, Vice-président pour l'Innovation à l'EPFL, et Antoine Jourdan, directeur Switzerland Innovation West (EPFL), ont partagé plusieurs conseils pour aboutir à des collaborations académiques et industrielles réussies. Ils recommandent par exemple de s’appuyer sur des facilitateurs pour « traduire » les langages des différents univers et d’aligner la stratégie de recherche et d’innovation pour optimiser la collaboration.

Le professeur Jes Broeng, directeur du centre dédié à l’entrepreneuriat de l'Université technique du Danemark (DTU) a permis au public d’apprendre plus sur les facteurs qui déterminent le dynamisme d’un écosystème d’innovation et d’entrepreneuriat au sein d’une université. Par ailleur, le professeur Broeg a exposé les avantages d’un modèle d’entrepreneuriat ouvert, développé par DTU, qui propose une nouvelle approche de commercialisation de recherche, permettant d’accroître le nombre de start-ups fondées à l’université de manière significative.

BME- Hackathon

Un hackathon dans le domaine de l’ingénierie biomédicale a également eu lieu dans le cadre de l’Innovation Day. Organisé par le Technion - Institut de technologie d'Israël, le BME-hackathon a permis aux participants de se confronter aux défis de fonder une start-up dans le secteur biomédical, tout en faisant partie d’une équipe internationale.

Plusieurs étudiants de l'X et de l'Institut Polytechnique de Paris ont participé et certains font même partie des équipes gagnantes : Slimane Baamara, étudiant en Master à l'Institut Polytechnique de Paris, a travaillé en équipe sur un concept de prévention d'lucère de pression qui a gagné la deuxième place. L'équipe de Lio Elalouf-Lewiner, étudiante dans le programme de Bachelor of Science de l'X, a proposé un projet de détéction des caries dentaires auqel a été décerné le premier prix.

L’événement s’est terminé avec une compétition de start-ups durant laquelle douze start-ups issues des écosystèmes des universités EuroTech ont présenté leurs projets. Le public a ensuite les lauréats.

Le programme de l’Innovation Day’s sera prochainement rediffusé. La date sera communiquée sur le site du Drahi-X Novation Center. En attendant, il est possible de revoir les intervenants de l’X lors de l’événement.

Le programme détaillé de cette journée est accessible ici.