En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’X, 5e établissement de formation des entrepreneurs de la French Tech

L’École polytechnique arrive en 5e position des établissements ayant formé le plus d’entrepreneurs français présents au CES de Las Vegas en janvier 2015, selon un classement établi par AEF à partir d'une étude de la Conférence des grandes écoles.

En France, qui forme les entrepreneurs de la French Tech ? Pour répondre à cette question, la Conférence des grandes écoles (CGE), avec l’aide d’AEF, a effectué des recherches sur le parcours de formation des créateurs d’entreprises français présents au Consumer electronics show (CES) de Las Vegas de janvier 2015.
A partir de cette étude, AEF a établi un classement des établissements ayant formé le plus de créateurs d’entreprises. Dans ce palmarès publié le 11 mars 2015, l’École polytechnique prend la 5ème place des établissements les plus cités et se positionne ainsi parmi les pépinières de la French Tech.

La Conférence des grandes écoles (CGE) et AEF ont ainsi analysé le parcours de formation, initiale et complémentaire, de 113 fondateurs et cofondateurs de start-up technologiques innovantes. 68 % d’entre eux sont passés à un moment donné de leur formation par une grande école - dont 48 % par une école d’ingénieurs - et 41 % par une université, 19,5 % ayant un parcours hybride.

Dans le classement général, l’École polytechnique se positionne donc au 5e rang en étant citée quatre fois, après l’UPMC (cité 10 fois), HEC (cité 9 fois), l’Esiee (cité 6 fois) et Dauphine et UTC (cités 5 fois).

Pour la formation initiale, c’est-à-dire le premier diplôme obtenu, 45% des entrepreneurs de la French Tech sortent d’une école d’ingénieurs. Et parmi les plus souvent citées, l’École polytechnique arrive en 3e position, derrière l’Esiee Paris et l’UTC.

La "French Tech" est une initiative du gouvernement lancée fin 2013 pour "favoriser l’émergence de start-up à succès pour générer de la valeur économique et des emplois". Environ 120 entreprises françaises, représentatives de la "French Tech", étaient présentes au CES de Las Vegas. Parmi elles, plusieurs start-ups de l’X s’étaient rendues au plus grand salon dédié à l'innovation numérique et électronique : Prynt et Echy y étaient.