En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’X et le CNRS renouvellent leur partenariat de recherche

Jeudi 5 avril, Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, et Jacques Biot, président de l’École polytechnique, ont signé un avenant prolongeant la convention qui régit leur partenariat. Les deux institutions ont, à cette occasion, réaffirmé leur entente stratégique dans le contexte de la création de NewUni.

En 2009, une convention quadriennale était signée entre l’X et le CNRS pour définir leur partenariat en matière d’unités mixtes de recherche pour leurs 22 laboratoires communs. Depuis, deux avenants ont prolongé cette convention. Le 5 avril 2018, un nouvel avenant a été signé visant à maintenir le cadre établi entre les deux entités jusqu’à la création de NewUni, qui permettra ainsi la mise en place d’une nouvelle convention de site avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Lors de cette signature, Jacques Biot, président de l’École polytechnique, a insisté sur l’importance de la liberté laissée aux chercheurs,  dans le cadre de ce partenariat, pour choisir leurs sujets de recherche en accord avec l’éthique de la communauté scientifique. Il a rappelé que cette union stratégique avec le CNRS encourage également à renforcer la formation par la recherche auprès des étudiants, et à poursuivre des recherches en lien avec des applications au service de la société.

Selon Jacques Biot, cette stratégie commune entre l’École polytechnique et le CNRS est un atout fondamental pour la construction de NewUni. « Il y a aujourd’hui un sentiment d’appartenance réciproque entre les laboratoires et l’École : un noyau fondateur pour une grande université de science et de technologie. »

Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, a tenu à affirmer le soutien du CNRS dans le lancement de ce projet ambitieux : « Le CNRS sera ravi de continuer son partenariat et même de le renforcer. Une des forces potentielles de NewUni est l’agilité, une réactivité que n’auront peut-être pas les universités de taille plus importante, et une capacité à travailler avec les milieux industriels qui est une des priorités pour le CNRS ».  

 « La construction de ce nouvel établissement original est un challenge collectif passionnant à relever pour la France, et le CNRS sera ravi d’accompagner NewUni en ces sens », a conclu Antoine Petit devant les directeurs de laboratoires réunis pour l’occasion.

 

Les apports de ce nouvel avenant :
Afin de donner une plus grande souplesse et une réactivité aux laboratoires dans le développement de leurs partenariats scientifiques et technologiques, l’X et le CNRS ont désigné un mandataire unique pour les 11 laboratoires en bi-tutelle X/CNRS, à savoir : CPHT, LLR, OMEGA, PMC, PICM, LadHyX, BIOC, LCM, CMLS, CMAP et LIX. De même, les contrats de recherche négociés par la Plateforme Mutualisée de Valorisation X-CNRS sont signés par l’une des entités, suivant des principes contractuels partagés.