En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’X, à nouveau super championne des grandes écoles

La semaine dernière, l’émission Questions pour un champion organisait son tournoi spécial Grandes écoles. C'est Xavier Cauvin, X 2015, qui a été sacré, vendredi 20 avril 2018, Super Champion des grandes écoles. L’X remporte ainsi la compétition pour la deuxième année consécutive.

Après Thomas Bernardi, X 2014, sacré Super Champion des grandes écoles l’an dernier, c’est au tour de Xavier Cauvin, X 2015, de remporter le titre cette année. Retour sur une semaine de compétition.

Du 16 au 19 avril dernier, seize étudiants de quatre grandes écoles françaises, l’École polytechnique, l’EDHEC, ISAE-Supaero et L'École des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN), se sont affrontés lors du tournoi culte de Questions pour un champion, l’émission présentée par Samuel Étienne. Chaque soir, quatre candidats d'une même école se sont défiés. Lundi 16 avril, le polytechnicien Xavier Cauvin s’est ainsi qualifié pour la finale face à trois autres élèves de l’X : Emmanuel Bordelles-Viala, Pablo Veyrat et Basile Verdeau.

Le vendredi 20 avril, jour de la finale, le vainqueur de l’an dernier, Thomas Bernardi, X 2014, était venu encourager son camarade. Après trois épreuves dans lesquelles s'affrontaient les 4 vainqueurs de la semaine, Xavier a défié en face à face Louise, la finaliste de l’EDHEC. Il a ainsi été sacré Super Champion des grandes écoles à l’issue de cette finale.

A cette occasion, Xavier Cauvin a tenu à adresser un message pour inciter les jeunes femmes à oser les carrières scientifiques en rappelant qu’au sein de l’X, « beaucoup d’élèves, des gens de l’administration, des associations (…) se battent pour qu’il y ait le plus de filles possible à l’École polytechnique et dans les métiers de la science en général ». Il a ajouté : « J’aimerais leur dire de surtout ne pas se censurer vis-à-vis de la science, des métiers de la science, des terminales S, des classes prépas. La science a besoin d’elles et la science les attend. »

Revoir la victoire de Xavier Cauvin, X 2015 :