En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’X représentera la France au tournoi international des physiciens

L'équipe de l'École polytechnique a terminé à la deuxième place du 6e French Physicists' Tournament qui s’est déroulé les 9 et 10 février 2019 à Paris Sorbonne Université. Les élèves polytechniciens représenteront la France lors de la finale internationale qui aura lieu en Suisse en avril.

Ils étaient confrontés à 11 équipes venues de toute la France, et ont atteint la deuxième marche du podium, moins de 5 points derrière l’équipe mixte ENS Lyon - Université de Lyon UCBL.

L'équipe de l'X est constituée cette année de six élèves de la promotion 2017 : Alexandre Bense, Aris Benakli, Kyrylo Gerashchenko, Mathieu Lizee, Han-Yu Sit et Tristan Stampfler. Ils ont été entrainés et accompagnés par Thibault Guillet, doctorant au LadHyX, Fabien Cadiz et Daniel Suchet, maîtres de conférence du département de physique et de Guilhem Gallot, chercheur au Laboratoire d’optique et biosciences et enseignant au département de physique de l'X. Comme chaque année, l’équipe a largement bénéficié pour sa préparation de la collaboration de nombreux laboratoires de l'École dans le cadre d’un Projet scientifique collectif et de module appliqué en laboratoire.

Qualifiée avec l'équipe mixte ENS Lyon - Université de Lyon UCBL, l’équipe de l’X représentera la France lors de la phase internationale du tournoi qui se tiendra du 21 au 26 avril à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, en Suisse. Il s’agit de la 7ème participation Française à cette coupe du monde de physique (la 6ème pour l'X) et peut être le 7ème podium pour l’équipe de France.

Le principe du tournoi est d’opposer les équipes deux à deux sous la forme de joutes orales sur 10 problèmes de physique aussi variés et inattendus que la question de savoir si l’on peut transformer une pomme de terre en émetteur radio ou la hauteur de chute nécessairement fatale à la mine d’un crayon de bois.