En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’X s’associe avec l’AEFE

Lundi 7 novembre 2016, l’École polytechnique et l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger ont signé un accord de partenariat afin d’attirer en France les étudiants à haut potentiel.

L’École polytechnique et l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) ont signé lundi 7 novembre 2016, une convention de partenariat visant à attirer en France des étudiants à haut potentiel, en présence de Matthias Fekl, Secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Cette initiative fait suite au lancement du Bachelor de l’École polytechnique dont l’objectif est de recruter de nouveaux talents au sein d’un cycle undergraduate scientifique compétitif avec ceux des meilleures universités internationales.

Promouvoir les formations de l’X

Ce partenariat constitue un levier supplémentaire important pour promouvoir l’excellence des formations scientifiques post-baccalauréat dispensées en France. Avec la signature de cette convention, l’AEFE s’engage à promouvoir les formations de l’X et plus spécifiquement celle du Bachelor auprès de ses élèves. L’AEFE assurera ce rôle de promotion auprès des 495 établissements d’enseignement français à l’étranger, fréquentés par 342 000 élèves , dont 60 % par d’internationaux, et répartis dans 137 pays. De son côté, l’École polytechnique s’engage à valoriser les profils issus du réseau de l’AEFE au sein de ses formations.

Un cursus adapté aux élèves issus du réseau AEFE

Le Bachelor de l’École polytechnique, dont l’ouverture est fixée en septembre 2017 et pour lequel les candidatures sont ouvertes à partir de novembre 2016, a été créé pour répondre à deux enjeux majeurs. D’abord, proposer une alternative aux élèves français susceptibles de partir étudier à l’étranger directement après l’obtention du baccalauréat, mais aussi attirer des élèves internationaux en leur offrant un cursus scientifique d’excellence enseigné en anglais dans un environnement international.

Avec des promotions composées à terme de 60 % d’étudiants internationaux, le Bachelor vise à proposer un cadre d’études international, dans un établissement implanté au cœur d’un cluster scientifique et économique de premier plan mondial que constitue l’Université Paris-Saclay. À l’instar des enseignements dispensés au sein des établissements de l’AEFE, les étudiants bénéficieront du fort taux d’encadrement qui caractérise l’enseignement dispensé à l’X.

L’X poursuit sa stratégie d’internationalisation 

L’École polytechnique s’est engagée dans une politique d’ouverture accrue à l’international, avec pour objectif de compter 40% d’étudiants internationaux au sein de ses différents cursus contre 30% actuellement. Le lancement de nouveaux programmes, tel que le Bachelor et les Graduate Degree, permet d’accélérer l’internationalisation de l’X en proposant une gamme de formations conforme aux standards internationaux.

 « Si ce partenariat contribue au rayonnement de l’enseignement supérieur français, il constitue aussi un moyen de promouvoir la francophonie. Proposant l’enseignement du français en tant que langue étrangère, le Bachelor de l’X contribue à faire rayonner la culture française et ceux qui la partagent. En attirant des profils internationaux et les bacheliers français à haut potentiel, l’École polytechnique diffuse ainsi la culture française que fait vivre l’AEFE à travers le monde. Cette initiative d’excellence répond aux exigences de notre rayonnement éducatif, scientifique et culturel, porté par le Ministère des affaires étrangères et du développement international dans le monde entier», a souligné Matthias Fekl.

Le témoignage de Taha Zinifi, X2014:

Le réseau des établissements français à l’étranger se caractérise par l’excellence du corps enseignant, que je salue, qui va de pair avec une émulation constante et soutenue de ses élèves. Nous nous challengions, nous nous entraidions. En fait, nous nous tirions mutuellement vers le haut. Le réseau de l’AEFE constitue en toute évidence un vivier de talents qui font preuve d’une grande exemplarité dans la poursuite de leurs études en France ou ailleurs. Toutefois, sans le rôle d’accompagnement académique, logistique et financier de l’AEFE, certains de ces étudiants exemplaires n’auraient jamais pu réaliser leur rêves. Le mien ? Celui de rendre fier mes parents en marchant au pas, bicorne sur la tête et tangente à la main. Celui de bénéficier d’une formation pluridisciplinaire prestigieuse ou encore celui découvrir l’univers passionnant et excitant de l’entrepreneuriat dans lequel l’Ecole polytechnique joue désormais un rôle de premier plan.

Que puis-je apporter en retour au réseau de l’AEFE, à l’Ecole polytechnique et de manière plus globale la société française? Même si cet apport est difficilement quantifiable, je porte le désir de contribuer à l’excellence scientifique de la France, d’entreprendre et de créer de l’emploi et de promouvoir les valeurs de la république.