En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

L’X toujours en tête du classement des Écoles d’ingénieurs du Figaro Étudiant

L’École polytechnique se classe à nouveau en tête du palmarès des Écoles d’ingénieurs d’excellence réalisé par Le Figaro Etudiant. Parmi les autres membres de l’Institut Polytechnique de Paris, Telecom Paris figure en 5e position, l’Ensta Paris en 7e, l’Ensae Paris en 9e et Télécom SudParis en 23e place de ce classement élargi à 30 Écoles.

Des élèves polytechniciens en Grand Uniforme

L’École polytechnique figure en tête du palmarès 2022 des 30 meilleures Écoles d’ingénieurs d'excellence françaises réalisé par Le Figaro Etudiant devant CentraleSupélec et Mines Paris, comme au cours des deux années précédentes.

Ces Écoles sélectionnées par Le Figaro Étudiant sont les plus demandées par les étudiants des classes préparatoires les plus prestigieuses et par les meilleurs lycéens.

Parmi les autres membres de l’Institut Polytechnique de Paris, Télécom Paris figure en 5e position de la troisième édition ce classement comme l’année dernière tandis que l’ENSTA Paris se classe en 7ème et que l’ENSAE Paris à la 9e place. Télécom SudParis fait quant à elle son entrée à la 23e place du palmarès des meilleurs Écoles d’ingénieurs d’excellence, élargi à 30 Écoles contre 21 précédemment.  

L’Institut Polytechnique de Paris, est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche qui réunit cinq grandes écoles d’ingénieurs françaises : L’École polytechnique, L’ENSTA Paris, L’ENSAE Paris, - IP Paris, Télécom Paris et Télécom SudParis.

Le Figaro a récolté des informations sur 164 écoles d’ingénieurs en valorisant avec la même pondération l’excellence académique (recherche, doubles diplômes, niveau des intégrés…), le rayonnement international ((classements internationaux, expatriation à l’étranger, part des diplômés travaillant à l’étranger…) et les relations avec les entreprises (salaires, réseaux des anciens…).