En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Nouveau contrat d’objectifs et de performance pour l'X

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a signé le 14 décembre 2016 avec Jacques Biot, président de l’École polytechnique et Yves Demay, directeur général de l’X, le nouveau contrat d’objectifs et de performance (COP) qui fixe les objectifs stratégiques 2017-2021 de l’établissement placé sous la tutelle de la Direction générale de l’armement.

Dans un contexte international hautement compétitif, le Contrat d'Objectifs et de Performance 2017-2021 (COP 2017-2021) voulu par le ministre de la Défense fixe pour l’École polytechnique une stratégie ambitieuse de croissance et de développement de sa marque. Il conclut le travail de réflexion et de concertation engagé, depuis mi-2015, avec l'ensemble des parties prenantes, dans le prolongement du rapport de Bernard Attali et des décisions ministérielles annoncées le 15 décembre 2015 en faveur de l'École. Il intègre par ailleurs les recommandations formulées dans le rapport HCERES publié en juin 2016 faisant suite à l’évaluation de la stratégie de l’École. Il a fait l'objet d'un vote favorable du CA de l’X le 13 octobre 2016 et a été signé le 14 décembre 2016 par le ministre de la Défense.

La stratégie de croissance de l’X présentée dans le COP 2017-2021 sera déclinée selon les trois missions principales de l'École : recherche, formation et entrepreneuriat. Cette stratégie s'appuiera, au plan institutionnel, sur une politique partenariale proactive et aura pour corollaire une politique ambitieuse d'expansion et de rénovation immobilière.

Jacques Biot, président de l’École polytechnique, « se réjouit de la signature du COP 2017-2021. Forte du soutien de sa tutelle et de la communauté de ses anciens, dotée de dispositifs de gouvernance agiles et largement ouverts sur les acteurs économiques et scientifiques, l'X poursuivra résolument, au cours du COP 2017-2021, la croissance et le développement de programmes scientifiques, académiques et économiques qui la placeront de plain-pied dans la compétition internationale des grandes universités de science et de technologie ».

Une attractivité renforcée en recherche et une croissance des effectifs en formation
En matière de recherche, le COP réaffirme le lien structurel avec les organismes nationaux de recherche, en particulier le CNRS. Il élargit les perspectives de coordination de la stratégie de recherche de l’X avec celles d’organismes et d’autres établissements sous la tutelle du ministère de la Défense, tels que l’ENSTA ParisTech, l’ISAE-SUPAERO et l'ONERA. En termes de ressources, le COP confirme la perspective de recrutement supplémentaire d'une dizaine d’enseignants-chercheurs de stature internationale.

Le développement de l’offre de formation vise à accroître les effectifs étudiants, essentiellement en provenance de l’international, tout en maintenant le niveau d’excellence. Les effectifs devront ainsi s’élever à 4 000 étudiants dans les 5 ans (avec un objectif de 4 700 dans les 10 ans), sans sacrifier l’exigence de sélectivité. Dans cette optique, les effectifs du cycle ingénieur polytechnicien seront portés à 425 élèves français et 140 élèves internationaux. Les prochaines années verront également l’expansion des nouveaux programmes de Graduate degrees, portés à une dizaine de parcours, et le lancement du Bachelor de l’X à la rentrée universitaire 2017. Le recrutement de doctorants sera renforcé par la mise en place d’un programme doctoral « PhD Track » dès le niveau master. L’offre de formation continue sera élargie notamment grâce au lancement de l’Executive master de l’X. Enfin, l'effort engagé pour la production de MOOCs en français et en anglais sera poursuivi et amplifié.

Les nouveaux cursus, moteurs de l’internationalisation de l’X
S'appuyant sur la création des nouveaux diplômes internationaux, l'X renforcera sa notoriété, sa visibilité et la lisibilité de ses cursus au niveau mondial auprès de ses partenaires académiques, des employeurs globaux et des étudiants en quête de mobilité. Elle renforcera le contenu concret des accords de partenariat noués avec quinze à vingt partenaires stratégiques avec lesquels seront développés des doubles diplômes et des échanges scientifiques et académiques structurants, à l'exemple du partenariat « Alliance » en vigueur avec Columbia.

Entrepreneuriat et développement économique
L'X continuera à développer de manière dynamique la culture expérimentale et entrepreneuriale au sein de l'École, et plus généralement la création d'un écosystème favorisant le financement des projets entrepreneuriaux. La croissance dans ce domaine se poursuivra avec la montée en puissance de l'accélérateur et de l’incubateur de l’École (accélération de 12-15 projets tous les 6 mois).

Les partenariats stratégiques en France
La politique de croissance organique dans les trois métiers de l'École se conjuguera avec la poursuite d'une politique partenariale qui reposera notamment sur la contribution de l'X à la COMmunautés d’Universités et d’Établissements (COMUE) « Université Paris-Saclay », dans le respect de sa marque, de son autonomie institutionnelle et budgétaire, de sa politique de recrutement et de diplomation et de ses partenariats internationaux. L’École polytechnique poursuivra également la mise en place de projets en mutualisation avec ses partenaires académiques privilégiés, dans le cadre du rapprochement avec l’ENSTA ParisTech et de conventions signées avec l'ISAE-SUPAERO et avec d’autres partenaires.

Développement de nouvelles infrastructures
La politique de croissance nécessitera la construction de nouveaux locaux destinés à la recherche et à l’enseignement :
>Création programmée d'un laboratoire de 6000 m² regroupant les équipes de mécanique de l'X et de l'ENSTA ParisTech ;  
>Construction programmée d'un Bâtiment Mutualisé d'Enseignements (BEM) qui sera partagé avec les autres écoles du Quartier de l'École polytechnique et développera une surface totale de 10 000 m² pour un budget de 32,5 M€ ;
>Construction d'un bâtiment de logements sur le campus pour les étudiants du Bachelor avec une  livraison prévue au premier semestre 2019.

Le financement de la croissance
L'X bénéficiera d'une dotation complémentaire de 60M€ sur cinq ans (dont 5M€ anticipés en 2016), dont 30M€ destinés au financement des logements des étudiants du Bachelor. Au terme de ce financement, l'École appuiera sa croissance ultérieure sur les ressources propres additionnelles issues de la recherche partenariale, du mécénat, des formations payantes et des revenus de la création d'entreprise et de la valorisation.

L'École polytechnique poursuivra en particulier le développement des chaires d'entreprises avec un objectif de croissance de 2 chaires supplémentaires par an en visant l’objectif de 30 chaires actives fin 2021. Le COP table sur l’accroissement du chiffre d’affaires de la formation continue de 3M€ actuellement à 10M€ à 5 ans. Les revenus tirés des formations - cycle polytechnicien, programmes de Graduate Degree et Bachelor, formation continue - atteindront 10M€ à la même échéance. La deuxième campagne de levée de fonds de la Fondation de l’École polytechnique, lancée fin 2016, visera un objectif global (particuliers et entreprises) de 80M€ en 5 ans.

> Lire le contrat d'objectifs et de performance 2017-2021

> Lire le discours de Jean-Yves Le Drian pour la signature du COP