En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Paul Narchi est nommé Siebel Scholar

Paul Narchi, X 2009 et qui vient de soutenir sa thèse au Laboratoire des interfaces et Couches Minces (LPICM), a été nommé Siebel Scholar 2016. Cette distinction lui permet ainsi de rejoindre une communauté active de plus de 1000 éminents chercheurs, dont Sundar Pichai, PDG de Google depuis 2015 et Siebel Scholar 2002.

Paul Narchi, ancien doctorant du Laboratoire des Interfaces et Couches Minces, soutenu par Total dans le cadre du dispositif CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la REcherche), a été nommé Siebel Scholar à l’occasion d’une cérémonie qui s’est tenue mercredi 25 janvier à l’École polytechnique.

Le programme Siebel Scholars récompense les étudiants d’exception dans les universités de premier plan du monde des affaires, de la science informatique, du génie biologique, et, depuis 2016, de la science de l'énergie, en leur fournissant une récompense financière pour leur dernière année d'études. La Fondation Siebel Scholars coordonne, avec l'Institut de l'énergie Siebel, un consortium mondial pour la recherche sur l'énergie innovante et collaborative, qui a été lancé en août 2015 et à laquelle participe l'École polytechnique. Son but est de distinguer les étudiants très talentueux dans le domaine de l'énergie.

Diplômé de l’École polytechnique (X2009) et du Master REST (Renewable Energy Science and Technology) de l’X, Paul Narchi rejoint le LPICM en 2013 pour y réaliser sa thèse de doctorat sous la supervision de Pere Roca i Cabarrocas, directeur du laboratoire. Ses travaux s’intéressaient au développement du traitement de l’image et aux techniques microscopiques afin de mettre en évidence les défauts de taille nanométriques dans les cellules solaires à haut rendement. Réduire le nombre de défauts permettrait en effet de produire plus d’énergie à partir des cellules solaires existantes. Total a d’ores et déjà choisi de transférer ces techniques à SunPower, leader technologique mondial des cellules solaires dont il est l’actionnaire majori-taire depuis 2011.
Les recherches de Paul Narchi ont notamment été récompensées par un dépôt de brevet.

À propos du programme Siebel Scholars
Le programme Siebel Scholars a été créé en 2000 par la Fondation Siebel afin de récompenser les étudiants les plus talentueux des grandes écoles dans le domaine du commerce, de l'informatique, du génie biologique et de la science de l'énergie. Parmi ces grandes écoles, on retrouve : l’Université de Carnegie Mellon; l’École polytechnique; l’Université de Harvard; l’Université Johns Hopkins; le Massachusetts Institute of Technology; l’Université de Northwestern; Politecnico di Torino; l’Université de Princeton; l’Université de Stanford; l’Université de Tsinghua; l’Université de Californie, Berkeley; l’Université de Californie, San Diego; l’Université de Chicago; l’Université de l'Illinois à Urbana-Champaign; l’Université de Pennsylvanie et l'Université de Tokyo.
Cette communauté, active de plus de 1000 dirigeants, conseille aujourd’hui la Fondation Siebel et collabore pour trouver des solutions aux problèmes les plus pressants de la société.
> Pour plus d'informations sur le programme Siebel Scholars