En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Polytechnique Ventures a déjà bouclé un troisième investissement

Lancé en juillet, Polytechnique Ventures a déjà bouclé un troisième investissement. Après Néolithe et Okoméra, Polytechnique Ventures soutient Silina, spécialisée dans la microélectronique au service des systèmes d’imagerie.

Polytechnique Ventures, le fonds d’amorçage créé et abondé par des alumni de l’X, a bouclé un troisième investissement moins de trois mois après son lancement officiel.

Ce fonds, qui a levé à ce jour 20 millions d’euros, complète le dispositif d’accompagnement de l’innovation et de l’entrepreneuriat développé par l’X pour valoriser sa recherche scientifique et technologique, former de jeunes entrepreneurs deep tech, et contribuer au développement économique du pays.

Après son entrée autour de table de Néolithe dans le cadre d’une opération d’amorçage et son investissement en préamorçage dans Okomera, Polytechnique Ventures vient de boucler son investissement dans Silina.

Les co-fondateurs de Silina

Fondée par Michael Bailly (X2003) et Wilfried Jahn (PhD), Silina a développé un procédé de courbure de capteurs d’images, capable de produire, non plus un, mais des centaines de capteurs en même temps. Cette technologie permet d’apporter aux caméras une performance augmentée et un encombrement réduit, répondant aux attentes de multiples marchés : l’aérospatiale et la défense, l’imagerie industrielle, le guidage des véhicules autonomes, et les caméras pour smartphones.

L'équipe d'Okomera

Lancée par Aimee Wessel (PhD), Raphaël Tomasi (PhD), Sandra Jerström (PhD) et Charles Baroud (Professeur à l’X et PhD) sur la base d’une technologie issue du Laboratoire d’hydrodynamique, LadHyX, une unité mixte de recherches CNRS - École polytechnique, Okomera développe un système innovant pour faciliter et accélérer le développement de traitements personnalisés contre le cancer. Son procédé permet, pour chaque patient, de tester l’effet d’un panel de thérapies potentielles (chimiothérapies, immunothérapies, thérapies cellulaires, thérapies combinées) sur les cellules issues d’une biopsie tumorale, et cultivées en 3D – sphéroïdes – sur puces microfluidiques.

Les co-fondateurs de Neolithe

Créée par Nicolas Cruaud (X2016) et Clément Bénassy (AgroParisTech 2015), Neolithe commercialise des fossilisateurs qui, grâce à son procédé bréveté, transforment les déchets non-recyclables en Anthropocite, un granulat utilisable comme matière première en construction.

Conseillé par Polytechnique Ventures SAS et géré par Equitis Gestion, le fonds Polytechnique Ventures est centré sur le financement précoce de start-ups technologiques. Sa stratégie d’investissement repose sur des tickets initiaux de 250 000 à 500 000 euros en pré-amorçage et amorçage, et des réinvestissements jusqu’en série A, pour un ticket moyen par société d’environ 2,5 millions d’euros.

Les principaux critères d’appréciation des start-ups soutenues par Polytechnique Ventures sont la qualité de l’équipe fondatrice, l’unicité des technologies mises au point, le potentiel de développement de l’entreprise et sa contribution sociétale.