En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Premier anniversaire d’EuroteQ : Former l’ingénieur européen de demain

L’École polytechnique est l’un des fondateurs de l’université européenne EuroTeQ qui offre l’opportunité aux enseignants-chercheurs et aux étudiants de mettre en place de nouveaux formats d’enseignement et d’apprentissage tout en impliquant des entreprises partenaires.

Le projet d’université européenne « EuroTeQ Engineering University », soutenu par l’Union Européenne en vue d’amplifier la collaboration d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche en Europe, fête sa première année ! Aux côtés des cinq universités de sciences et technologie partenaires*, l’École polytechnique s’investit dans ce projet ambitieux qui vise à former les ingénieurs européens de demain.  

De nombreuses initiatives ont été développées et offrent l’opportunité aux enseignants-chercheurs et aux étudiants d’expérimenter et de mettre en place de nouveaux formats d’enseignement et d’apprentissage tout en impliquant le personnel et des entreprises partenaires. La fin novembre 2021 a marqué le premier anniversaire du projet EuroTeQ et les réalisations à célébrer sont déjà nombreuses :

Un catalogue des cours partagés 

Dans le cadre de ce projet, les étudiants ont la possibilité d’enrichir leur parcours académique et de suivre, en hybride ou à distance, des cours enseignés par les professeurs des universités partenaires. Le catalogue des cours partagés permet d’innover en termes de partenariats en proposant un niveau de collaboration plus intégré. Il offre aux étudiants un nouveau mode de mobilité, virtuelle, auquel s’habituent les enseignants-chercheurs qui adaptent leur cours en conséquence.

Sur l’année universitaire 2021-2022, près de 150 cours au total sont dispensés par les enseignants des universités partenaires. Au premier semestre, environ 180 candidats des autres établissements ont participé aux cours ouverts par l’École polytechnique qui représentent un sixième du catalogue. Pendant le premier semestre de l’année académique en cours, une soixantaine d’étudiants de l’École polytechnique ont saisi cette opportunité de bénéficier de cours supplémentaires à l’étranger.

Des professeurs de l’X venant de tout département participent à ce volet du projet. C’est ainsi que les étudiants des universités partenaires peuvent suivre des cours d’innovation et d’entrepreneuriat par exemple, ou encore des cours en informatique et physique. Les cours de langues sont également très demandés, et les enseignants font grandir ce catalogue à chaque nouveau semestre, avec des cours en mécanique, électronique, biologie ou encore architecture et philosophie.

Innovation pédagogique

Les modes d’enseignement ont évolué ces dernières années, ouvrant la voie à des nouveaux formats qui permettent la transmission des connaissances en virtuel ou en mode hybride. D’autre part, il faut veiller à tenir compte de la diversité des profils des participants qui suivront un cours donné et favoriser l’interaction entre pairs et l’échange interculturel. Le projet EuroTeQ Engineering University offre aux enseignants-chercheurs des occasions d’expérimenter et de développer des nouveaux formats pédagogiques. En lien avec l’équipe du pôle E-Learning de l’École polytechnique, des séminaires et ateliers d’échanges réunissent les professeurs de l’X et des universités partenaires autour des opportunités et challenges inhérents à l’innovation pédagogique et au format hybride (Learning Lab). Pour accompagner les enseignants dans leurs projets d’enseignement innovant, le programme propose également des financements. Le prochain appel à projets collaboratifs de l’EuroTeQ Teaching Fund sera ouvert mi-février 2022.

Le Collider : Collaborer pour répondre aux enjeux globaux

L’approche académique phare de l’université EuroTeQ se cristallise dans un format d’apprentissage orienté sur les challenges, baptisé « Collider », qui amène les participants à relever des défis concrets en équipe. En référence au processus à l’œuvre dans un collisionneur subatomique (collider, en anglais), le format vise à stimuler l’intelligence collective tel un accélérateur de particules et à déclencher ainsi la formulation de nouvelles solutions.

Conçu pour réunir des étudiants des universités, des enseignants-chercheurs, des professionnels et des étudiants en formation professionnelle autour d’une thématique centrale, le format inclusif du « Collider » propose aux participants une expérience de collaboration internationale, avec l’ambition de contribuer à répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux actuels.

Le premier Collider d’EuroTeQ se concentrera sur la thématique des déchets et du gaspillage (Leave no waste behind), thème vers lequel a convergé la partie académique du projet, et sera lancé le 10 février 2022. Les défis que les équipes devront relever s’inscriront tous dans cette thématique. Récemment, les étudiants et personnels de l’École polytechnique ainsi les partenaires entreprises ont été appelés à soumettre leurs idées afin que leurs réflexions puissent influer sur la formulation des challenges auxquels les participants essayeront d’apporter des solutions ensuite.

Opportunité de mobilité internationale pour le personnel

L’université européenne EuroTeQ offre aux personnels administratifs des différents services de chaque université la possibilité d’effectuer des mobilités ciblées dans les institutions partenaires. L’appel à candidature a été publié à l’automne et s’inscrit parfaitement dans la volonté d’internationalisation de l’École polytechnique. Après une étude des profils et des possibilités d’accueil, plusieurs membres du personnel se rendront prochainement dans les universités partenaires afin d’y échanger avec leurs homologues en 2022.

* Les universités partenaires de l’EuroTeQ Engineering University sont : l’École polytechnique, l'Université Technologique d'Eindhoven (TU/e), l’Université Technique de Munich (TUM), l’Université Technique du Danemark (DTU), l’Université de Technologie de Tallinn (TalTech), l’Université Technique de Prague (CTU)