En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Premier Congrès des jeunes chercheurs en Mathématiques appliquées

Organisée par des doctorants de l’École polytechnique, la première édition française du Congrès des jeunes chercheurs en mathématiques appliquées a eu lieu du 27 au 29 octobre et a réuni près de 120 participants et plusieurs intervenants renommés.

Afin de créer des échanges au sein de leur communauté scientifique (d’autant plus importants en cette période de pandémie mondiale), des doctorants de l’École polytechnique ont organisé le premier congrès des jeunes chercheurs en mathématiques appliquées. Premier événement français réservé aux jeunes de cette discipline, ce congrès unique en son genre a accueilli plus de 120 participants.

Trois conférences plénières ont été données par des chercheurs renommés. Anne-Laure Dalibard, professeure à Sorbonne Université et chercheuse au laboratoire Jacques-Louis Lions, a détaillé lors de la première conférence les différents modèles d’équations à dérivées partielles décrivant les phénomènes océanographiques, ainsi que les problèmes auxquels font encore face les chercheurs de ce domaine. La seconde conférence, donnée par Emmanuel Prados, chargé de recherche Inria, a brossé un panorama de l'état actuel des écosystèmes et des ressources planétaires. À la suite de ce constat, il a présenté un certain nombre de conséquences concernant plusieurs grands défis sociétaux : risque climatique, immigration, approvisionnement, inégalité, ainsi que la place du numérique dans nos sociétés. Ninon Burgos, chercheuse CNRS à l’Institut du cerveau, a présenté lors de la dernière conférence comment des outils mathématiques d'apprentissage automatique trouvent leur place à toutes les étapes du parcours patient : du diagnostic (traitement d'images médicales), au traitement personnalisé.

Constantin Philippenko, doctorant au Centre de mathématiques appliquées (CMAP*), président du comité d’organisation du congrès, se félicite du succès de l’événement : « Avec 39 orateurs, 32 posters présentés et trois conférences plénières, nous avons réussi à créer un congrès où la majorité des inscrits participe ! ». Coorganisé avec la Société de mathématiques appliquées et industrielles, le congrès a aussi été soutenu par plusieurs institutions universitaires comme l’INRIA mais également par des partenaires industriels, avec des sponsors tels que la DGA et Accenture, ou encore Carrefour avec la Chaire Next-Gen RetAIl et BNP Paribas avec la Chaire Stress Test.

Pour Anne-Laure Dalibard, ce congrès est « une excellente initiative pour rassembler la communauté et la structurer. Organiser un congrès permet également de prendre connaissance différemment de sa communauté et donne un point de vue plus global. » Les participants étaient issus d’institutions franciliennes (Université Paris-Saclay, Université de Sorbonne Paris Nord, etc) mais également de l’ensemble du territoire métropolitain (ENS Lyon, Université de Toulouse…). Cet événement ayant été conçu dans l’objectif de devenir pérenne, les organisateurs du congrès espèrent qu’il sera réorganisé l’année prochaine et sont en recherche d’un laboratoire non francilien prêt à reprendre le flambeau.

*CMAP : une unité mixte de recherche CNRS, École polytechnique - Institut Polytechnique de Paris