En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Quatre bourses Marie Skłodowska-Curie accordées à l’X

L’École polytechnique vient de se voir attribuer quatre bourses individuelles au titre du programme européen « Actions Marie Skłodowska-Curie », représentant un taux exceptionnel de réussite de 30% des candidatures alors que le taux moyen est de 14%.

Le programme « Actions Marie Skłodowska-Curie » fait partie du pilier « Excellence Scientifique » d’Horizon 2020, le programme pour la recherche et l’innovation de la Commission européenne. Ces bourses individuelles visent à améliorer le potentiel de créativité et d’innovation des chercheurs confirmés souhaitant diversifier leurs compétences individuelles en termes d’acquisition de savoir-faire et au travers d’une mobilité internationale.

Les candidats doivent être des chercheurs expérimentés, titulaires d’un doctorat, et respecter une règle de mobilité consistant à ne pas avoir passé plus de 12 mois au cours des trois dernières années dans le pays pour lequel ils postulent. En contribuant à la mobilité des chercheurs et en encourageant la coopération, les Actions Marie Skłodowska-Curie ont pour objectif de favoriser les transferts de connaissances et de renforcer la capacité de recherche et d’innovation de l’Europe.

De puissants accélérateurs de carrière

Ces bourses constituent de véritables accélérateurs de carrière, offrant une grande souplesse dans l’attribution des fonds, par exemple en cas de travail à temps partiel si le bénéficiaire souhaite lancer parallèlement une start-up. Le chercheur est assuré de percevoir le montant total de sa bourse, laquelle lui est versée sur une base mensuelle proportionnelle à son temps de recherche effectif, mais sur une durée plus longue. Les bourses ont aussi des provisions spécifiques pour permettre de reprendre une carrière scientifique après une pause, par exemple un congé parental, ou pour mieux accompagner un chercheur en situation de handicap.

Les très bons résultats de cette année témoignent de l’excellence de l’École polytechnique en tant que centre de recherche et de son engagement dans le développement de carrière des boursiers, critères déterminants dans l’évaluation des candidatures.

Pour cette année les lauréats sont :

Sophie Escot, en provenance du Centre de médecine moléculaire Max Delbrück de Berlin, désormais membre du Laboratoire d’optique et biosciences, au sein de l’équipe de Nicolas David.

Alex Ferrer, en provenance de l’université Polytechnique de Catalogne, Barcelone, qui rejoindra l’équipe de Grégoire Allaire au Centre de mathématiques appliquées.

Evgeny Stepanov, en provenance de l’Institut des molécules et matériaux de Nijmegen, qui sera accueilli au Centre de physique théorique au sein de l’équipe de Silke Biermann.

Blagoje Oblak, en provenance de l’École polytechnique fédérale de Zürich, qui intègrera l’équipe de Marios Petropoulos également au Centre de physique théorique.