En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Quatre Projets Scientifiques Collectifs de la promotion X2019 distingués

Sur les 13 projets sélectionnés pour être présentés devant un jury composé de personnalités du monde académique et de l’entreprise, quatre ont été distingués, dont l’un par un prix spécial.

Les porteurs de 13 Projets Scientifiques Collectifs (PSC) sélectionnés par les départements d’enseignement et de recherche parmi les 113 PSC de la promotion X2019 les ont présentés le 13 septembre devant un jury composé de personnalités du monde académique et de l’entreprise.

Trois projets ont été primés au cours de cet examen final et un quatrième s’est vu attribué un Prix Spécial du Jury.

Le Projet Scientifique Collectif X2019 Robot-méduse

Un premier projet porte sur la conception d’une méduse artificielle pour la surveillance des coraux. Conduit par Baptiste Jouron, Erwan Umlil, Thomas Ledevin et Marie-Anne Carpine, il prévoit de développer un robot-méduse pour la surveillance des zones coraliennes en prenant en compte des contraintes telles que l’étanchéité, les difficultés d’accès, la résistance aux conditions environnementales, le respect de la vie marine et de l’intégrité des coraux. Laurence Bodelot, professeur assistant au Département Mécanique et chercheuse au Laboratoire de Mécanique des solides (LMS) assure la coordination du projet et Aline Becq, cheffe de l’espace de prototypage au sein du Drahi-X Novation Center, en est la tutrice.

Le Projet Scientifique Collectif Optogénétique X-2019

Le projet d’Optogénétique développé par Gaëtan Lefebvre, Justine Duval, Maïlys Quilhot, Solène Ecomard et Yassine El Janati porte sur le contrôle de l’activation de cellules immunitaires par la lumière avec des applications potentielles en neuroscience et dans d’autres domaines. Il est coordonné par Yves Mechulam, Directeur de Recherche au CNRS, Professeur à l'Ecole polytechnique et Pierre-Damien Coureux, Maître de Conférence à l’X tandis que Philippe Bousso, directeur du Département d’immuologie à l’Institut Pasteur en est le tuteur.

Le projet intitulé Rigidité spectrale mené par Cheng-Yen Wu, Mathilde André, Louis Detzen, Hugo Mathevet, Sacha Guerini et Ziru Niu et partant d’un article fondateur du mathématicien américano-polonais Marc Kac intitulé « Peut-on entendre la forme d’un tambour ? » a bénéficié du tutorat de Matheus Silva Santos, directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de Mathématiques Laurent Schwartz (CMLS). Javier Fresán, professeur à l’X, a assuré la coordination.

Le Projet Scientifique Collectif Préparation à l'IPT

Un Prix Spécial du Jury a été attribué au projet de préparation à l’International Physicits’ Tournament (IPT) qui réunissait Katia Michielsen, Paul Rovel, Adrien Lopez, Jacques Ding et Stanislas Temam-Basse, sous la coordination de Guilhem Gallot, cherhceur à l’X. Dans ce cadre, l’équipe a participé au French Physicists’ Tournament (FTP) avec sept problèmes à résoudre, obtenant la deuxième place.

Tous les élèves polytechniciens de deuxième année participent à un PSC dont l'objectif est de parvenir collectivement, par groupe de 4 à 5, à identifier, poser, et travailler à résoudre un problème d'envergure ou à concevoir et réaliser un démonstrateur technologique innovant en mettant en œuvre de façon autonome et sur une longue durée dans une ou plusieurs disciplines scientifiques avec une méthode et une organisation appropriées.

Le PSC implique des acteurs de l'ensemble de l'École (départements scientifiques, laboratoires, services techniques, Direction du Cycle Ingénieur), ainsi que ses partenaires proches, notamment la Fondation de l'École polytechnique. Les sujets choisis par les élèves peuvent l'être en liaison avec un Laboratoire de l'École, un organisme de recherche tiers, une entreprise ou un acteur public.

Intitulé des 9 autres projets en compétition :

  • Apprendre aux créatures de jeu vidéo à marcher
  • Informatique quantique & Problème du voyageur de commerce
  • Développement d’outils numériques et de modèles mécaniques d’assistance à l’évaluation des performances en gymnastique artistique
  • Calcul du stockage carbone dans les parcelles agroforestières
  • Génération automatique de dialogues entre personnages non-joueurs
  • Algorithmique et programmation compétitive (SWERC)
  • Lumière du futur
  • Optimisation des propriétés optiques de microcavités à polaritons pour l’ingénierie quantique
  • Blockchain et monnaies locales

« Les équipes qui n’ont pas été retenues ne doivent pas pour autant cesser de croire en leur projet et de le promouvoir. Il y a eu au cours des dernières années de beaux exemples de poursuite de projets qui n’avaient pas été primés, mais qui ont su trouver d’autres cadres de valorisation ou remporter des prix dans d’autres compétitions », a souligné Dominique Rossin, Directeur des Formations de l’X.

Les prix seront remis lors d’une cérémonie qui se déroulera le 3 décembre.