En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Quinze jours pour lutter contre le sexisme

Du lundi 5 mars au vendredi 16 mars, l’École polytechnique et son Pôle diversité et réussite organisent, en partenariat avec l'Ensta ParisTech, la quinzaine de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre le sexisme.

Pendant 15 jours, l’égalité femmes-hommes et la lutte contre le sexisme sont à l’honneur à l’École polytechnique. Organisé du 5 au 16 mars en partenariat avec l'Ensta ParisTech, cet événement est l’occasion pour le Pôle diversité et réussite de mettre en avant les actions et les initiatives destinées à réduire les inégalités dans le milieu académique et professionnel, situation qui perdure malgré les mesures imposées par la loi d’août 2014.

Lutter contre les stéréotypes de genre

La semaine débutera par une exposition de l’artiste Catel Muller, auteure de bandes dessinées féminines aux préoccupations contemporaines dont elle s’est fait la spécialiste de portraits de femmes et pour lesquels, ses albums sont régulièrement récompensés. Cette exposition originale illustrera « La mixité des filières, parcours, métiers » dans le Grand hall de l’École du 5 au 9 mars 2018.

Les filières et les métiers scientifiques peinent encore à séduire les jeunes filles qui après un bac scientifique, ne s’imaginent pas embrasser une carrière scientifique. Beaucoup d’a priori résistent malgré de nombreuses actions menées dans l’enseignement supérieur et la recherche. Il reste beaucoup à faire pour donner plus de visibilité et susciter de l’intérêt auprès des jeunes femmes et ainsi, les convaincre de s’emparer de toutes les disciplines.

Brisons le plafond de verre

Florence Sandis, diplômée de Sciences-Po Paris, auteure de films documentaires et de livres, interviendra, vendredi 9 mars 2018 au cours d’une conférence en partenariat avec la ville de Palaiseau. Dans un livre, elle explore le fameux syndrome du « plafond de verre », en 12 chapitres et 12 clés pour réussir. En interrogeant celles qui l’ont percé, Florence Sandis fournit dans cet ouvrage un ensemble complet de conseils et d’exercices pratiques pour aider les femmes à dépasser leurs propres freins et à atteindre les plus hautes marches.

La conférence aura lieu en amphi Gay Lussac de 20h à 22h et est ouverte à tout public.

« Le sexisme par notre genre »

Les stéréotypes de genre, véhiculés par la société contribuent bien souvent à modeler des comportements innés dès la plus tendre enfance et renforce ainsi la persistance des inégalités socio-professionnelles. Le Binet X au féminin présentera les avancées et les dispositifs existants de lutte contre le sexisme au sein de la société mais aussi à l’X au travers de témoignages et vidéos.

Pendant trois jours, le binet propose de vous retrouver pour échanger et s’interroger sur la place des femmes et les relations femmes-hommes à l’X, ces moments d’échanges auront lieu les 14,15 et 16 mars dans le grand hall de 11h30 à 13h00.

X Campus au féminin

Pour poursuivre cette quinzaine de sensibilisation, une centaine de lycéennes d’Ile-de-France seront accueillies à l’École polytechnique dans le cadre du dispositif " X Campus au féminin " en partenariat avec les Associations Animath et Femmes et Mathématiques, le mardi 27 mars 2018 en amphi Arago.

Cette journée placée sous le thème des « Filles et Mathématiques : une équation lumineuse » sera l’occasion d’aborder la place des femmes dans les filières mathématiques et de les inciter à s’orienter vers de telles carrières, notamment en allant à la rencontre de chercheuses des laboratoires de l’X qui leur feront découvrir leur univers professionnel.

Cette journée est ouverte à toutes les lycéennes de seconde et première, sur inscription individuelle ou groupée auprès de : Contact.

---------------------------------------------------------------------------------

Les actions menées par l’École sur l’égalité femmes-hommes et la lutte contre le sexisme

Au-delà de la quinzaine de l’Égalité, l’École s’applique au quotidien à lutter contre le sexisme. Le Pôle diversité et réussite a pour objectifs majeurs de :

Rendre visible le sexisme, dans les propos et les actes, partout où il se manifeste à l’École polytechnique :
>Libérer la parole des élèves.
>Mettre en place des groupes de travail.
>Mettre en place la semaine de l’égalité F/H à l’X.

Affirmer régulièrement la position zéro impunité de la Direction et de la communauté des anciens :
>Développer les moyens pour mener à bien cette mission.
>Aborder cette question dans le cadre de la formation humaine des élèves: apprendre à vivre ensemble et à respecter les différences, respect mutuel en particulier sur les réseaux sociaux, gestion des évènements à risque (week-end d’intégration et soirées).
>Sanctionner et communiquer sur les sanctions et sur la politique de tolérance zéro.
>Encourager et soutenir les victimes à porter plainte le cas échéant. Leur apporter une protection fonctionnelle et juridique.

Débusquer le sexisme partout où il se cache, décortiquer ses mécanismes de reproduction, y compris inconscients :
>Nomination d’un référent mixité dans le cadre de la cellule Thémis du ministère de la Défense.
> Continuer à améliorer les pratiques au sein d’un groupe de travail.

Mettre en lumière les femmes :
>Organiser une conférence par an pour la promo arrivante.
>Sensibiliser et former le personnel civil et militaire d’encadrement notamment à leur arrivée dans l’établissement.
>Mobiliser les binets, associations et personnels volontaires pour animer et participer aux actions.

X-au féminin, un programme en faveur de l’égalité femmes-hommes
Cette lutte contre les stéréotypes et le sexisme s’inscrit dans une action plus large de l’École en faveur de l’égalité femmes-hommes. En 2013, elle a signé la charte de la Conférence des grandes écoles sur l’égalité femmes-hommes, qui a entrainé une série d’engagements d’ores et déjà mis en œuvre.
Parmi les objectifs de la charte figure le développement, en amont des études supérieures et particulièrement auprès des jeunes filles, d’une politique d’attractivité des cursus des grandes écoles, notamment dans les domaines des sciences et techniques. Porté par le Pôle diversité et réussite de l’X, le projet X-au féminin vise à sensibiliser 1000 lycéennes chaque année pour les inciter à se tourner vers les filières scientifiques et particulièrement les filières sélectives, dont l’X. A travers l’accueil de groupes à l’École, des visites dans les lycées et les classes préparatoires, des visites d’entreprises pour les lycéennes et des « science camp » dédiés, le projet X CAMPUS-au féminin promeut les carrières scientifiques et diffuse des modèles de réussites pour susciter les vocations.