En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Retour sur le colloque « Qu’est-ce qui échappe à l’intelligence artificielle ? »

Le Laboratoire interdisciplinaire de l’École polytechnique (LinX) a organisé en septembre dernier un colloque international afin de croiser des regards issus des sciences humaines sur la question de l’intelligence artificielle.

Les dispositifs d’intelligence artificielle connaissent, depuis quelques années, un développement exponentiel, dans le cadre d’un renouveau des méthodes algorithmiques et de l’accroissement massif du nombre de données. Détection de maladies rares, traduction automatique, aide à la conduite…certains usages semblent « révolutionnés » par l’IA, dont le champ d’application paraît s’étendre toujours plus.

C’est justement cette idée d’extension qu’il s’agissait d’interroger dans ce colloque organisé par François Levin et Étienne Ollion. Existe-t-il des limites à ce que l’intelligence artificielle peut “saisir” ou “appréhender” ? L’intelligence artificielle a-t-elle une frontière ? En d’autres termes : qu’est-ce qui échappe à l’intelligence artificielle ?

Ces deux jours de discussion ont donc été l’occasion d’aborder cette question de plusieurs manières et suivant plusieurs horizons disciplinaires : ceux de la philosophie, des sciences sociales, de la physique, de la musicologie... Des artistes sont également intervenus pour interroger les dispositifs d’IA depuis leur pratique créative. Pour poursuivre ce dialogue, chacune des journées de ce colloque interdisciplinaire s’est conclue par une discussion menée par un scientifique « praticien », spécialiste en intelligence artificielle.

Ont été abordés des thèmes aussi divers que les critiques ontologiques du calcul, le lien entre réseaux de neurones et libéralisme, la question du micro-travail humain “derrière” les algorithmes, les aventures de la traduction automatique ou encore les discussions en philosophie de l’esprit sur la notion de “compréhension”.

>Lien vers le programme et les vidéos.