En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Retour sur le colloque Réflexions sur le développement durable

Vendredi 7 juin, l’École polytechnique organisait un colloque scientifique international sur le développement durable. Engagements, transition énergétique, data science, enjeux sanitaires, économie décarbonée et réchauffement climatique : retour sur cette journée de conférences et de tables rondes.

Retour sur le colloque Réflexions sur le développement durable

9h00 : ouverture du colloque par Eric Labaye, président de l’École polytechnique

Lors de son discours pour l’ouverture du colloque Réflexions, Eric Labaye, président de l’École polytechnique, a annoncé l’engagement de l’École en faveur du développement durable et de la transition écologique à travers la mise en place de cinq mesures : la formation de 100% des élèves de l’École au développement durable, la création d’un certificat développement durable pour tous les étudiants, la création d’un centre pluridisciplinaire de recherche Energy4Climate, un objectif de neutralité carbone du campus et le lancement d’un challenge international sur le développement durable.

>À lire aussi : L'École polytechnique s'engage sur le développement durable

 

9h30 : les étudiants de l’École prennent la parole

Deux élèves de l’École, Margot Besseiche et Benoît Halgand, ont pris la parole pour alerter sur l’importance d’un réveil écologique face aux risques qu’encourent les générations futures. Ils sont revenus sur le manifeste lancé fin septembre par les étudiants de cinq grandes écoles et sur leur mobilisation du 15 mars dernier, lors de la grève des jeunes pour le climat, à l’occasion de laquelle ils avaient rappelé l’importance de ne pas dépasser l’augmentation de 1,5°C.

 

9h45 : les premiers intervenants croisent leurs discours sur le réchauffement climatique

Valérie Masson-Delmotte, Michal Kurtyka et Scott Barrett se sont exprimés sur le réchauffement climatique et ses enjeux scientifiques et géopolitiques, première thématique du colloque Réflexions sur le développement durable.

>À lire aussi : [Colloque] Le réchauffement climatique : science et géopolitique

 

11h00 : l’économie décarbonée au cœur d’une table ronde

Jean Tirole, polytechnicien et prix Nobel d’économie, était présent pour aborder la question des émissions de CO2 liées aux activité humaines et l’adaptation des systèmes économiques qui en découle. À ses côtés, Anna Creti, Jean-Marc Jancovici et Benoît Leguet on également apporté leur éclairage sur ces questions.

>À lire aussi : [Colloque] Vers une économie décarbonée

13h30 : Les chercheurs de l’X présentent les recherches menées dans leur laboratoires liées au développement durable

Quatre chercheurs des laboratoires de l’École ont présenté leurs travaux de recherche liés au développement durable. Parmi eux, Gérard Mourou, prix Nobel de physique 2018, Philippe Drobinski, directeur du Laboratoire de météorologie dynamique et coordinateur du programme Trend-X, Camille Duprat, du Laboratoire d’hydrodynamique de l’X, et Bérengère Lebental, du Laboratoire de physique des interfaces et couches minces.

 

>À lire aussi : [Colloque] La recherche de l'X au service du développement durable

>À lire aussi : [Colloque] Zoom sur Trend-X

 

14h30 : les enjeux sanitaires en discussion

Shenggen Fan, Marion Guillou, Markus Amann et Matthieu Coutière ont échangé, lors d’une table ronde, sur deux enjeux sanitaires majeurs : la qualité de l’air et la disponibilité des ressources agricoles. Face à eux, les nouvelles technologies et les changements profonds de comportements ressortent comme les deux principales réponses.

>À lire aussi : [Colloque] Respirer et se nourrir : des enjeux sanitaires prioritaires

 

16h00 : les données au service du développement durable pour clore l’événement

La dernière table ronde du colloque Réflexions était consacrée aux enjeux portés par les plateformes de données pour trouver résoudre les problématiques liées à la transition écologique. Avec elles se soulèvent de nouvelles questions : leur mise en place, l’écosystème adapté, l’exploitation, le traitement et l’interprétation des données… Autant de points sur lesquels ont échangé Bettina Laville, Grégory Labrousse, fondateur de nam.R, partenaire du colloque, et Emmanuel Bacry.

 

>À lire aussi : [Colloque] S'investir dans le développement durable