En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Retour sur le premier colloque Science et Jeu vidéo

Les 26 et 27 novembre, la chaire Science et Jeu vidéo financée par Ubisoft a organisé son premier colloque pour favoriser les interactions entre chercheurs de l’X, experts d’Ubisoft et élèves polytechniciens.

Le 24 septembre 2019, l’X, sa Fondation et l’entreprise Ubisoft ont signé une chaire « Science et Jeu vidéo » permettant d’associer une formation d’excellence et des laboratoires multidisciplinaires à une industrie vidéo-ludique à la pointe de l’innovation. Afin d’explorer de nouvelles synergies entre science et jeu vidéo, la chaire a organisé les 26 et 27 novembre son premier colloque. Ce rendez-vous avait un double objectif : initier les échanges entre les professionnels du jeu vidéo d’Ubisoft et les scientifiques du Centre de recherche de l’X, mais aussi confronter les élèves qui ont démarré leurs Projets scientifiques collectifs (PSC) sur le jeu vidéo à des experts du domaine.

Deux jours riches en interactions

Organisées à l’École polytechnique, ces deux journées ont rassemblé une centaine de personnes d’Ubisoft et de l’X. La première journée était dédiée à des exposés sous la forme de regards croisés entre chercheurs multidisciplinaires et professionnels de l’industrie vidéoludique. Six thématiques ont ainsi pu être développées :

- Les paysages virtuels
- La modélisation des fluides
- La spatialisation du son
- Les outils intelligents
- La gestion des connaissances
- Le jeu et la société

La seconde journée a permis aux professionnels d’Ubisoft de visiter les laboratoires de recherche, mais aussi de rencontrer les élèves impliqués dans la chaire. Ces derniers ont présenté leurs projets et leurs pistes exploratoires pour, entre autres, résoudre des défis lancés par Ubisoft, tels que la génération automatique de dialogues, la détection de squelettes multiples, ou encore l’exploration des phénomènes physiques qui pourraient être transposés dans le jeu vidéo.

Vers de nouveaux projets d’enseignement

Ces interactions ont montré le grand intérêt des élèves pour ces projets dans lesquels leur formation scientifique en informatique, physique et sciences humaines aidera à dépasser les méthodes actuelles du jeu vidéo. Les retours des professionnels leur ont donné des pistes pour pousser encore plus loin leur exploration afin d’atteindre leurs objectifs.

Pour répondre à la demande des étudiants chez qui elle suscite déjà des vocations, la chaire organise un module de cours spécifique aux jeux vidéo qui permettra aux élèves d’en découvrir les métiers et de les mettre en pratique. D’autres pistes ont pu être évoquées avec les professionnels d’Ubisoft, telles que la mise en place de stage 3A dans ce domaine ou encore la possibilité d’ouvrir une filière avec une école d’application dédiée au jeu vidéo.