En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Séminaire sur le neutrino à l'honneur du Nobel de physique 2015

Michel Gonin, Directeur de recherche au Laboratoire Leprince-Ringuet de l’École polytechnique et Professeur de Physique à l’X, donnera une conférence intitulée « Les oscillations des neutrinos, la promesse d’une nouvelle physique » le 19 novembre 2015 à l’École polytechnique.

Michel Gonin, Directeur de recherche au Laboratoire Leprince-Ringuet de l’École polytechnique et Professeur de Physique à l’X, est l'invité du séminaire de physique du jeudi 19 novembre 2015 ayant pour thème « Les oscillations des neutrinos, la promesse d’une nouvelle physique ». Cette conférence, organisée par le Département d'enseignement et de recherche de physique de l'École polytechnique, aura lieu à 17 heures en amphithéâtre Pierre Faurre.

Présentation du séminaire de Michel Gonin :
Les deux lauréats du Nobel de physique 2015, Takaaki Kajita de la collaboration Super-Kamiokande au Japon et Arthur B. McDonald de l’Observatoire des neutrinos de Sudbury au Canada, ont reçu leur prix pour « la découverte d’oscillations de neutrinos, montrant que les neutrinos ont une masse ». Les deux expériences ont démontré chacune que les neutrinos peuvent se transformer en « oscillant » d’un type en un autre.
Cette découverte faite en 1998, soit plus de 40 ans après les premières mesures du déficit des neutrinos solaires, a nécessité des appareillages hors-norme. Les neutrinos sont abondants et omniprésents mais très difficilement détectables car ils n’interagissent que par interaction faible avec les autres particules et par conséquent extrêmement rarement avec la matière.
Le mécanisme d’oscillation quantique de saveur est directement lié à la masse des neutrinos, possible que si les neutrinos ont une masse non-nulle aussi infime soit-elle. La découverte de l’oscillation des neutrinos a d’importantes conséquences pour notre compréhension de la nature, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Elle bouscule les idées du modèle standard de la physique des particules élémentaires et ouvre la voie pour l’étude de la disparition de l’antimatière de notre Univers.

Informations pratiques :
Séminaire « Les oscillations des neutrinos, la promesse d’une nouvelle physique » le jeudi 19 novembre 2015 à 17 heures en amphithéâtre Pierre Faurre à l'École polytechnique.

> En savoir plus sur le site web du département de physique

> Accéder au campus

> Lire l'actualité "l'expérience T2K, lauréate du prix de la Fondation Breakthrough Prize"