En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Start-up : 2018, une année de succès

Les start-up de l’École polytechnique se sont une nouvelle fois distinguées en 2018. Lancement de produit, levée de fonds, accroissement des effectifs ou développement à l’international : retour sur les succès de l’année des jeunes pousses de l’X.

BeautyByMe: lancements de deux produits

Lancée par la polytechnicienne Nelly Pitt et accélérée à X-UP, la start-up BeautyByMe propose un robot connecté pour simplifier la préparation des cosmétiques maisons. Les utilisateurs peuvent fabriquer leurs produits en toute sécurité. Les préventes du premier robot, le BeautyMix mini, ont débuté fin novembre. La start-up, qui compte huit salariés, lancera en 2019 la commercialisation du BeautyMix mini et celle d’un second robot, le BeautyMix Pro.

SnapEvent: ouverture à l’international

La société SnapEvent, créée par Olivier Levy, X 2009, développe une plateforme d’organisation d’évènements sur Paris. En 2018, les effectifs de la start-up ont doublé et compte aujourd’hui une vingtaine de personnes. Depuis le mois de novembre, la start-up a ouvert les réservations des évènements à Lyon, Bordeaux et dans le sud-Est de la France. Les fondateurs prévoient l’ouverture de la plateforme à l’étranger pour 2019.

TBirdylabs: trois millions de dollars de levée de fonds

Passée par l’accélérateur de l’X, la start-up Birdylabs propose une application de micro-épargne à destination des particuliers. Créée par Fabien Keller et Julien Mortuaire, l’entreprise propose à ses utilisateurs, via son application Birdycent, d’arrondir le montant de leurs achats à l’euro supérieur et de transférer ce micro-montant sur une tirelire électronique.  La start-up a bouclé une première levée de fonds de 3 millions de dollars en octobre 2018 pour accélérer sa croissance et son développement à l’international.

Mike: fort démarrage pour 2018

La start-up Hi Mike développe un assistant qui utilise l’intelligence artificielle pour aider les utilisateurs à gérer et à optimiser leurs abonnements au quotidien dans les domaines tels que ceux de l’assurance, de la téléphonie, des média ou de l’énergie. Imaginée par Michael Ymélé-Léki, X 2000, et Bernard Sheikboudhou, l’application Hi Mike a déjà obtenu plus de 1 000 inscriptions.  Les fondateurs de la start-up prévoient une opération en 2019 pour toucher les étudiants en France et recherchent des business angels pour les accompagner dans leurs projets. 

Farmwise: nommés dans la liste Forbes « 30 under 30 »

Sébastien Boyer, X2011, et son co-fondateur Thomas Palomares, ont créé Farmwise. Cette start-up développe un robot autonome permettant d’augmenter la productivité agricole et de la rendre plus durable en éliminant l'utilisation des herbicides. Les deux associés viennent d’être nommés dans la liste Forbes 2019 des « 30 under 30 », les trente jeunes talents qui feront l’économie de demain.