En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Un chercheur de l’X dissèque l’identité nationale française

Dans son dernier livre, Dire la France, Culture(s) et identités nationales 1981-1995, paru en octobre aux Presses de Sciences Po, Vincent Martigny, maître de conférences en science politique à l'École polytechnique, décrypte les racines récentes de l’identité nationale française.

L’identité nationale. Telle est le sujet du dernier livre de Vincent Martigny, maître de conférences en science politique à l'École polytechnique, au sein du laboratoire LinX et chercheur associé au Centre de recherches politiques de Sciences Po. Dans Dire la France, Culture(s) et identités nationales 1981-1995, paru en octobre aux Presses de Sciences Po, il revient sur les événements qui ont jalonné cette décennie pour déchiffrer les querelles contemporaines de l’identité.

Depuis près d'une décennie, la controverse sur l’identité nationale déchire les familles politiques, divise le monde intellectuel et embrase la société française. Si la généalogie de cette obsession identitaire est peu connue, elle est pourtant révélatrice d’une histoire oubliée, lorsque dans les années 1980, l’ambition politique de dire la France faisait rimer culture et identité nationale.

Or, comment la culture est-elle devenue à cette époque un enjeu majeur, jusqu’à constituer le socle du récit national ? C’est à cette question que répond Vincent Martigny en tirant le fil de l’histoire et en revisitant les grandes heures de la politique culturelle sous François Mitterrand. Il démontre ainsi la manière dont la gauche s’est emparée de l’identité nationale par la défense de la culture française. Le combat contre l’antiimpérialisme américain, les politiques du « droit à la différence » et leur remise en cause, et la bataille de l’exception culturelle en 1993 sont les étapes décrites par l’enseignant-chercheur pour analyser les fondements du débat sur l’identité nationale qui divise aujourd’hui la vie politique française.

A propos de Vincent Martigny

Vincent Martigny est maître de conférences en science politique à l'École polytechnique/LinX et chercheur associé au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF). Il co-anime l’émission L’Atelier du pouvoir sur France Culture. Il a décrypté pour La Croix l’impact potentiel de l’élection de Donald Trump à la présidence américaine pour le Front National français.