En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

Visite de l’Ambassadeur de la République de Corée à l’École polytechnique

Vendredi 5 décembre 2014, Hye-Min Lee, Ambassadeur de la République de Corée a visité le Laboratoire de Physique des Interfaces et des Couches Minces” (LPICM) de l’École polytechnique.

Dans le cadre de la préparation de L'Année France-Corée, qui se déroulera en France de septembre 2015 à juillet 2016 pour célébrer le 130e anniversaire des relations diplomatiques entre Séoul et Paris, l’École polytechnique a accueilli le 5 décembre Hye-Min Lee, Ambassadeur de la République de Corée.

Lors de son passage à l’X, Hye-Min Lee a visité le Laboratoire de Physique des Interfaces et des Couches Minces (LPICM) de l’École polytechnique, qui entretient des liens étroits depuis plusieurs années avec la Corée. Il a également rencontré des étudiants coréens qui suivent un Master ou une thèse à l’X au LPICM et au Laboratoire de Physique de la Matière Condensée (LPMC).


©Jérémy Barande/École polytechnique

En 2007, l’École polytechnique a signé un accord de double diplôme avec l’Université Kyung Hee (KHU). Depuis 2007, 31 étudiants coréens ont obtenu un diplôme de Master en Innovation technologique, ingénierie et entreprenariat de l’École polytechnique, ainsi qu’un diplôme de Master de la KHU. La plupart de ces étudiants ont effectué leur stage de recherche au LPICM et 10 d’entre eux ont décidé d’y poursuivre leur thèse.

L’École polytechnique organise également chaque année au mois de juillet un "Camp d’été" pour les étudiants de KHU, au niveau licence. L’objectif est de leur donner l’opportunité de visiter la France et de découvrir l’X afin qu’ils candidatent pour ce programme de double diplôme. Plus de 250 élèves ont déjà participé à ces camps d’été.

En parallèle, le LPICM développe des partenariats avec l’Université de Sung Kyun Kwan (SKKU) sur les nanofils de silicium et les nanotubes de carbone. Enfin, un directeur de recherche du laboratoire a également rejoint depuis 5 ans le département des Nanosciences et des Nanotechnologies de la SKKU.