En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des fins de mesure d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X
International

L’X renforce ses liens avec le Brésil

Chaque année, plusieurs étudiants brésiliens intègrent l’École polytechnique tandis que de plus en plus de polytechniciens sont tentés par l’aventure brésilienne. Ces échanges résultent des collaborations fructueuses entre l’X et de prestigieuses institutions brésiliennes, telles que l’ITA.

Tous les ans, dix à vingt étudiants brésiliens intègrent le cycle ingénieur polytechnicien et cinq environ suivent les programmes de master proposés par l’École polytechnique. Ils viennent des plus grandes écoles brésiliennes.

L’X entretient des partenariats avec l’Université de São Paulo, l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, l'Institut national de mathématiques pures et appliquées (IMPA) à Rio de Janeiro et l’Université de Campinas. En décembre 2014, l’École polytechnique a également signé un accord de double diplôme avec l’Institut technologique d’aéronautique du Brésil (ITA).

Des partenariats renforcés au Brésil : un accord de double diplôme signé entre l’École polytechnique et l’ITA du Brésil.

Cet accord de double diplôme permet à des étudiants de l’ITA de passer le concours international d’entrée à l’École polytechnique. Ils étudient deux ans et demi en France avant de faire leur stage de recherche et leur quatrième année à l’ITA. Avec ce parcours, les étudiants sélectionnés obtiennent à la fois le diplôme d’ingénieur de l’ITA et celui de l’École polytechnique. Cet accord encourage aussi les élèves polytechniciens à faire leur stage de recherche et leur quatrième année à l’ITA. En outre, l'échange de professeurs joue un rôle majeur dans l'interaction entre les deux institutions.

Invité sur le plateau de l’X on air, Carlos Américo Pacheco, professeur et recteur de l’ITA, revient sur ces échanges et l’intérêt d’une expérience internationale au Brésil.

L’expérience de Martin Leguil, doctorant à l’Université Paris Diderot sous la supervision d’Artur Ávila, lauréat de la médaille Fields.

Dans le cadre du cycle ingénieur, de nombreux polytechniciens choisissent d’effectuer leur année à l’étranger ou de réaliser leurs stages au Brésil, où de nombreuses opportunités sont offertes dans le domaine de la recherche ou de l’Industrie. Ainsi, chaque année, des élèves du cycle ingénieur polytechnicien réalisent leur stage de recherche à L'Institut national de mathématiques pures et appliquées (IMPA), considéré comme étant l’institution de recherche et d’éducation la plus en pointe au Brésil dans le domaine des mathématiques.

Martin Leguil (X2009) est allé encore plus loin. Après son stage de recherche à l’IMPA avec Harold Rosenberg, il suit désormais un doctorat à l’Université Paris Diderot, sous la supervision d’Artur Ávila, Médaillé Fields installé à l’IMPA la moitié de l’année et en France le reste du temps.

« Pour les mathématiciens, l’IMPA est le lieu idéal pour étudier. Les chercheurs ont une solide approche en matière de géométrie, ce qui est très complémentaire de la formation reçue à l’X. Il n’y a pas beaucoup d’étudiants, ce qui permet également d’établir des liens très facilement », indique Martin. Le doctorant ne parlait pas portugais avant d’arriver au Brésil. « L’IMPA est très ouverte aux étudiants internationaux et aux scientifiques. J’y ai suivi des cours de portugais et depuis je connais le vocabulaire de base ! ».

Après son stage, Martin a complété son Master en physique fondamentale et systèmes dynamiques à l’Université Pierre et Marie Curie. Pour son doctorat, il a ensuite décidé d’étudier partiellement les difféomorphismes, un sujet sur lequel l’IMPA est particulièrement avancé.