• Accueil
  • Offres d'emploi
  • LPICM - Ingénieur-e de recherche en microscopie électronique en transmission (H/F)

LPICM - Ingénieur-e de recherche en microscopie électronique en transmission (H/F)

Secteur : Enseignement et recherche
Type de contrat : Permanent
Expérience : 3-6 ans
Date de publication : 04 jan. 2023
Poste ouvert en mobilité interne : Non
Date limite de candidature : 31/01/2023
Date de début du poste : 01/03/2023

Le laboratoire de physique des interfaces et des couches minces (LPICM) est soutenu conjointement par le CNRS (UMR 7647) et l’École Polytechnique. C’est un laboratoire multidisciplinaire où sont menées des recherches fondamentales en science des matériaux, chimie, optique et électronique. Sur cette base, il y est conçu et développé des réacteurs de croissances de couches minces (PECVD, CVD, MOCVD, …) de nouveaux dispositifs électroniques et optoélectroniques, couvrant les domaines de la récupération et du stockage de l'énergie solaire, des capteurs innovants à base de nanomatériaux et des dispositifs électroniques à grande surface. Le LPICM a développé des techniques innovantes de caractérisation optique telles que la polarimétrie de Mueller, appliquées entre autres aux couches minces, à la microélectronique ainsi qu'à des applications biomédicales telles que le diagnostic des tissus cancéreux.

 

Mission principale du poste :

Cet(te) ingénieur(e) devra se consacrer au service de microscopie électronique en transmission et préparation des échantillons de microscopie, en collaboration avec les chercheurs demandeurs.

Le poste sera affecté au LPICM le temps de la création d’une Unité d’Appui à la Recherche.

 

Activités principales :

  • Il/Elle aura en charge la gestion des microscopes électronique en transmission du CIMEX.
  • Il/Elle assurera la réception des demandeurs d’observations et d’analyses et, le plus souvent, la réalisation de ces observations et analyses elles-mêmes.
  • Il/Elle devra articuler son travail avec celui des chercheurs et ingénieurs utilisateurs du CIMEX (Centre interdisciplinaire de microscopie électronique de l’X), et de l'École.
  • Il/elle devra avoir un diplôme d'ingénieur ou, éventuellement, un doctorat en sciences des matériaux, sera curieux/se de la structure et de la composition des matériaux et soucieux/se de les relier à leurs propriétés.
  • Le CIMEX où il/elle pratiquera la microscopie, est équipé, en sus de NANOMAX, d’un Jeol 2010 F + GIF et d’un Thermo Fisher Themis 300 kV « Nan’eau », équipé notamment d’un détecteur de rayons X pour l’analyse chimique, d’une caméra « low-dose » à détection directe et d’un porte-objet permettant les observations en milieu liquide ou électrochimique.
  • Il/elle devra effectuer les analyses chimiques à l’échelle atomique sur le microscope Thermo Fisher Themis 200 kV corrigé sonde du C2N, situé à 500 m du CIMEX, où un accès est réservé aux membres du CIMEX.
  • Il/elle aura en charge la préparation d’échantillons par faisceaux d’ions focalisés (FIB), utilisant, là aussi, un équipement du C2N.

 

Profil :

Poste à pourvoir par voie de détachement (IE, IFSE4) ou par voie contractuelle - Contrat de droit public, pour un démarrage dès que possible.

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou équivalent avec une spécialisation en sciences des matériaux, vous êtes attiré-e par la physique expérimentale et la technique expérimentale.

Tous nos postes sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

 

Retour