En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

L'espace ou le planétaire et le phare de la science / Rancillac...

Aubusson Ateliers Four 1994

Rancillac, Bernard 1931-...
Tourlière, Michel 1925-2004. 440

1 tapisserie 12 couleurs ; H 2,80 x l 4,20 m

Tapisserie du Bicentenaire de l'École polytechnique. Représentation selon l'auteur : "Le célèbre bicorne a été le point de départ de mon projet. Mais, plutôt que de le représenter à l'identique, je l'évoque par un ensemble de variations : le thème est exposé verticalement, à droite et à gauche, à l'aide de courbes de Gauss programmées sur micro-ordinateur. Trois formes se superposent horizontalement : au centre, l'image de la Galaxie du Sombrero, colorée selon des sources lumineuses ; au-dessus, le détail d'un modèle de la structure de la molécule de l'ADN, qui n'est pas sans rappeler quelque formation végétale ; en-dessous, le détail d'une image de synthèse inspirée de la structure dynamique d'une spirale de coquillage, d'un aspect rigoureusement mécanique".POLY.

Thématique selon l'auteur : "Il me semble que les images par ordinateur, générées à l'aide de formules mathématiques, illustrent et valorisent la vocation scientifique de l'École polytechnique. C'est pourquoi je m'en suis librement inspiré. Il m'est apparu, également, que l'effet en dents de scie des images et des lignes formées de pixels correspond de manière frappante à la technique de la tapisserie, procédant par juxtapositions de points de laine"..

Avec l'usage de la peinture, Rancillac interroge à la fois le monde de l'image et le monde tout court. De la bande dessinée à la photographie, du roman photo à l'affiche militante, la mise en question passe du plan esthétique au plan sociologique.(Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain). Bernard Rancillac est né à Paris en 1931. Il vit et travaille à Malakoff dans les Hauts-de-Seine. Toute son œuvre, particulièrement depuis 1966, marque son souci d’introduire dans sa démarche une dimension sociologique et humaniste, porteuse d’une vigoureuse critique sociale. Il reprend dans ses tableaux les images qui rendent compte des événements dramatiques ou banalement quotidiens du monde qui l’entoure et se place ainsi dans le groupe de la figuration narrative, mouvement en rupture avec l’abstraction géométrique et ainsi nommée en 1964 par le critique Gérald Gassiot-Talabot..