En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des mesures de suivi d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.En savoir plus

X

Témoignage Éleonore Payen de la Garanderie

Les différents stages que j’ai effectués le long des mes études à l’Université de Caen Basse-Normandie ou à l’Université de Norwich (Angleterre) m’ont beaucoup motivée à poursuivre mes études par une thèse de doctorat en chimie. J’ai alors pu commencer ma thèse à l’Ecole Polytechnique, au Laboratoire de Chimie Moléculaire (LCM).  Mon sujet de thèse s’est intéressé à la synthèse et à l’étude des propriétés chimiques de molécules phosphorées. Ce que j’ai le plus apprécié, sans doute, durant ma thèse est le fait d’avoir eu l’opportunité de travailler sur de nombreuses techniques pour pouvoir approfondir la connaissance des molécules synthétisées au laboratoire. J’ai ainsi pu, en plus de faire de la synthèse, appréhender les propriétés électroniques des molécules via différentes collaborations. Je resterai toujours persuadée que cela a été une grande richesse pour moi de pouvoir avoir une vue globale et plus complète des diverses propriétés des molécules synthétisées, comme cela est fortement encouragé au Laboratoire de Chimie Moléculaire. J’ai également pu durant ma thèse présenter mes travaux de recherche dans différentes conférences nationales et internationales qui m’ont permises de faire de nombreuses rencontres, de discuter et  avoir de nombreux conseils que ce soit avec les autres étudiants comme avec les chercheurs.  J’ai eu aussi l’opportunité de faire un stage de trois mois à Oxford au département de chimie, via la Fondation de l’X et le programme d’aide à la mobilité de la Graduate School de l’X.  Ce stage, encouragé par l’Ecole polytechnique, m’a permis de voir un autre milieu d’excellence scientifique, de découvrir de nouvelles méthodes de travail et ainsi d’enrichir ma thèse avec l’étude de nouveaux composés.  Enfin, j’ai beaucoup apprécié toutes les formations organisées par l’école doctorale auxquelles j’ai participé, que ce soit les journées d’accueil des nouveaux doctorants, les formations sur l’après-thèse et notamment les Doctoriales. Ces formations ont été très riches en rencontres et j’y ai beaucoup appris et mûri mon projet professionnel.

Ces trois années de thèse m’ont ainsi permis de développer de nombreuses compétences ainsi que de mûrir mes projets. Il s’agit d’une très jolie expérience autant sur le plan professionnel que sur le plan humain.

 

Éleonore Payen de la Garanderie