En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

Econophysique & Systèmes Complexes : une nouvelle Chaire de recherche

L’École polytechnique et Capital Fund Management (CFM) ont lancé le 18 février 2019 une Chaire de recherche « Econophysique & Systèmes Complexes » avec le soutien de la Fondation du Risque de l’Institut Louis Bachelier et de la Fondation de l’X.

Eric Labaye, Président de l’École polytechnique, Jean-Philippe Bouchaud, Président et directeur de la recherche au CFM, Jean-Bernard Lartigue, Délégué général de la Fondation de l’École polytechnique et Jean-Michel Beacco, Président du Directoire de la Fondation du Risque (FDR) de l’Institut Louis Bachelier, ont signé le 18 février 2019 la convention de la Chaire de recherche « Econophysique & Systèmes Complexes ».

Cette nouvelle Chaire, à laquelle le CFM, gestionnaire des investissements quantitatifs, contribuera à hauteur d’environ 2,5 millions d’euros sur 10 ans, vise à développer des techniques scientifiques nécessaires à la compréhension des problèmes fondamentaux des marchés financiers, incluant les krachs boursiers, les modèles de risques et l’impact des coûts. En adoptant une nouvelle approche de la modélisation économique, elle entend dépasser les clivages de l’orthodoxie économique, qui sous-tend l’approche des décideurs en matière de gestion des économies.

Avec le soutien de la Fondation de l’École polytechnique et de la Fondation du Risque (FDR) de l’Institut Bachelier, cette Chaire sera conduite par Michael Benzaquen, chercheur au Laboratoire d’Hydrodynamique de l’X (LadHyX, CNRS/École polytechnique) et professeur affilié au département d’économie de l’École polytechnique, et soutenue par Jean-Philippe Bouchaud, Président et directeur de la recherche au CFM.

L'équipe de recherche, composée de membres de l'École polytechnique et de CFM, réunira des experts de niveau mondial des secteurs académiques et financiers qui travailleront de concert. Des étudiants et des post doctorants de l’École polytechnique seront dirigés par Michael Benzaquen et travailleront aux côtés de chercheurs de CFM. Leurs travaux porteront principalement sur l’étude des mécanismes provoquant des forts impacts sur marché et sur les causes d’instabilité sur les marchés. La Chaire cherchera ainsi à explorer le concept selon lequel les effondrements du marché sont le résultat de faiblesses inhérentes à la construction même du marché, par opposition à la théorie académique actuelle, qui accorde une plus grande importance aux facteurs externes. Les recherches porteront également sur la remise en cause de la théorie selon laquelle l’économie tend vers un équilibre prédéterminé. Des approches différentes dans ce domaine ont des conséquences profondes sur les politiques monétaires et notamment celles menées par les banques centrales.