En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X

L’analyse génétique de haute précision née sous X

Rémi Dangla (X2005) reçoit en 2012 le Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace pour son projet de système d’analyse génétique de précision, devenu Stilla Technologies. Rencontre avec cet entrepreneur à la tête d’une start-up en pleine croissance.
Rémi Dangla, au centre, et l'équipe de Stilla Technologies.
De docteur en mécanique, vous êtes devenu entrepreneur. Un parcours atypique ? 
Rémi Dangla : Au cours de ma thèse au Laboratoire d’Hydrodynamique de l’X (Ladhyx), j’ai découvert la microfluidique* et les applications cliniques auxquelles elle peut prétendre : j’ai inventé des technologies microfluidiques capable de manipuler des dizaines de milliers de microgouttelettes très simplement ; j’ai déposé quatre brevets de dispositifs et de procédés et j’ai vu que ces technologies avaient des applications très prometteuses dans le domaine de l’analyse génétique de précision. Cela m’a poussé à me lancer dans l’entrepreneuriat, et, de docteur, je suis devenu entrepreneur. 
Pouvez-vous nous expliquer la révolution que représente votre start-up dans le domaine de la biologie moléculaire et de la génétique ?
J’ai fondé Stilla Technologies avec la volonté de faire de l’analyse génétique de précision un futur standard en biologie moléculaire et en génétique. La complexité génétique des échantillons biologiques est un problème majeur. Il faut par exemple s’imaginer qu’il y a autant de brins d’ADN dans 1ml de sang que d’arbres dans la forêt amazonienne ! Parmi ces brins, la plupart sont « sains » et sans grand intérêt. Quelques-uns, par contre, peuvent porter les traces d’une maladie qui nous affecte. L’enjeu est donc de détecter et quantifier ces quelques brins d’intérêt, cachés dans cette gigantesque forêt de brins d’ADN. Le système et la méthode d’analyse que nous avons conçus, appelés "Naica™ System for Crystal Digital™ PCR", permet d’isoler, de détecter et d’énumérer précisément ces ADNs d’intérêt, quelque soit la complexité de l’échantillon à analyser. Aujourd’hui, notre technologie s’applique à de nombreux domaines (médical, agro-alimentaire, etc…). Une application à l’étude concerne, par exemple, l’utilisation du système "Naica" pour suivre l’évolution du cancer chez un patient en quantifiant l’ADN tumoral contenu dans son sang. Un peu comme on suit la température d’un grippé avec un thermomètre ! 
Il s’agit d’une innovation hors du commun. Dans cette perspective, que vous a apporté le Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace ? 
Ce Prix a cela de particulier qu’il peut être remis à des projets encore à leurs balbutiements. Véritable soutien financier, le Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace est un tremplin indispensable et nécessaire au commencement d’une aventure entrepreneuriale. Chaque euro de fonds propres apporté permet généralement de récupérer jusqu’à 10 euros de financements publics ou privés. Un sacré effet de levier ! Financé par des donateurs, il m’invite à donner en retour en cas de succès pour Stilla.
Quel lien établissez-vous entre recherche, innovation et entrepreneuriat à l’École polytechnique ? 
À l’X, nous avons la chance d’évoluer dans un univers propice à l’entrepreneuriat. Lorsque j’ai reçu le Prix Jean-Louis Gérondeau / Zodiac Aerospace de l’X, j’avais la conviction que ma technologie pouvait révolutionner la biologie moléculaire et la médecine. Encore aux prémices du projet, j’avais besoin de l’appui des laboratoires de l’École pour continuer à avancer. Polytechnique m’a soutenu : j’ai bénéficié de la proximité et des apports du Ladhyx pendant un an pour perfectionner ma technologie et établir la preuve de concept indispensable à la création de la société et au financement de ses activités. 
* Technologie des systèmes manipulant les fluides aux petites échelles, sur des volumes inférieurs au microlitre.
> En savoir plus sur Stilla Technologies