En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à des mesures de suivi d'audience, à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus

X

FILIERE BCPST

Notre concours comporte :

  • des épreuves écrites d’admissibilité organisées dans le cadre de la banque d’épreuves Agro-Veto ;
     
  • des épreuves orales d’admission et des épreuves d’éducation physique et sportives obligatoires organisées par l’Ecole polytechnique.

- Arrêté de la filière BCPST

Le concours porte sur les programmes de première et deuxième année de classes préparatoires de la filière BCPST.
Toutes les épreuves ont lieu à l’Ecole polytechnique à Palaiseau et sont obligatoires.      

- Sujet 0 - ADS BCPST

Epreuve de Mathématiques (coefficient 20)
La durée totale de l’épreuve est de cinquante minutes précédée d’aucune préparation. Le jury est composé d’un examinateur.  

Epreuve d’Analyse de Documents Scientifiques (coefficient 14)
Cette épreuve a pour objectif d’évaluer les capacités de mobilisation des connaissances acquises en mathématiques pour collecter et synthétiser le contenu des documents. L’entretien permet également d’évaluer l’aptitude du candidat à assimiler rapidement de nouveaux concepts mathématiques introduits lors des enseignements à l’Ecole Polytechnique.  Des exemples de documents, ou « sujets zéros », seront prochainement mis à disposition des futurs candidats. Le jury est composé d’un examinateur.  
Le candidat dispose de deux heures pour l'étude du ou des documents mathématiques qui lui ont été remis sur tablette numérique. L’utilisation  d’une calculatrice est interdite pendant ces deux heures de préparation. Chaque document est précédé d'une note spécifique qui précise ce qui est demandé par l'examinateur. Lorsque plusieurs textes sont proposés, des indications peuvent être fournies pour permettre de comprendre l'articulation des textes entre eux. Certaines notions utilisées, qui ne sont pas au programme et ne sont pas présentées dans les documents, seront éventuellement définies et commentées dans un petit texte adéquat.
L’exposé sera rédigé sur des feuilles de papier A4 et présenté avec l’aide d’une visionneuse mise à disposition par la Direction du Concours. Les commentaires indiqués par le candidat sur le document pourront également être présentés à l’examinateur en appui de leur exposé, à l’aide de la visionneuse.
L'épreuve dure quarante minutes. Le candidat fait d'abord un exposé de quinze minutes environ, qu’il poursuit par un entretien avec l’examinateur.
Certains documents peuvent comporter des notions qui dépassent le cadre du programme des classes préparatoires. Le candidat n'a pas systématiquement à prouver qu'il comprend la totalité du texte. Il doit montrer sa capacité à faire le tri des informations qui lui sont fournies, à préciser son niveau de lecture, à organiser son exposé de façon à faire ressortir la structure du dossier ou des documents et à en dégager les conclusions essentielles. Un bon exposé ne doit pas être une simple paraphrase des documents, mais une reconstruction personnelle, où le candidat peut exercer son esprit critique. La deuxième partie de l'interrogation permettra, suivant les cas, de demander au candidat de préciser tel ou tel point de son exposé, de discuter avec lui d'une erreur ou d'une incompréhension, de voir ce qu'il a compris du texte au-delà des questions proposées par la note jointe.
A la fin de l’épreuve, le candidat remet à l’examinateur l’ensemble des documents en sa possession : feuille A4 de présentation, feuilles de brouillon etc.,  l’examinateur ne consulte en aucun cas le contenu de ce dossier pour fixer la note du candidat.

Épreuve de Physique (coefficient 14)
La durée totale de l’épreuve est de cinquante minutes précédée d’aucune préparation. Le jury est composé d’un examinateur.  

Epreuve de Français (coefficient 8)
L’épreuve de français d’une durée de trente minutes est précédée d’une préparation de trente minutes.  Elle comprend un résumé, un commentaire et un entretien sur la base d’un texte d’intérêt général.
Cette épreuve prend appui sur un texte, sans relation avec les œuvres inscrites au programme de l’épreuve écrite, qui n’est pas nécessairement un texte littéraire et qui se rapporte à une question d’intérêt général, sans référence à aucun programme spécifique. Le candidat présente successivement un résumé du texte (d’une durée de deux à trois minutes au maximum), et un commentaire (dissertation orale de douze minutes au maximum, portant sur l’idée générale du texte, ou une question importante en relation directe avec lui) ; l’entretien qui suit est mené par l’examinateur.
Les candidats conservent le texte sous les yeux pendant leur exposé, ainsi que les notes qu’ils ont éventuellement prises pendant la préparation.
L'épreuve orale de français consiste d'abord à résumer en 2-3 mn un texte de longueur raisonnable en respectant sa voix énonciative, quelle que soit la nature et la forme de ce texte qui n'a aucune relation avec le programme de l'écrit et porte sur des époques et des sujets très variés (littérature, arts, philosophie, sciences humaines, épistémologie...). Il s'agit ensuite de développer pendant 10-12 mn une réflexion personnelle qui s'appuie sur l'idée générale du texte ou sur une question jugée importante, en relation directe et précise avec lui. Cette réflexion peut donc être une analyse critique du propos de l'auteur (forme et contenu), de sa manière argumentative, ou un élargissement de la perspective mobilisant les exemples et références que les candidats jugeront utiles de faire valoir à cet effet. La dernière partie de l'épreuve consiste en un échange de 12-15 mn mené par l'examinateur afin de préciser, éclaircir, prolonger ou rectifier divers points de l'exposé initial.
Les candidats sont autorisés à écrire sur le document mais celui-ci sera ensuite restitué, de même que les notes ayant servi de support à l'exposé, l'ensemble étant remis à l’examinateur. L’examinateur ne consulte en aucun cas ces documents pour fixer la note.
Cette épreuve a pour but d’évaluer l'aptitude des candidats à dégager avec précision et concision les idées essentielles d'un texte, à développer une réflexion critique dont il est le support et l'occasion (et non pas un prétexte arbitraire), et à montrer leur capacité à s'exprimer clairement à l'oral, dans un dialogue ouvert qui se veut d'abord constructif.

Epreuve de Langue (coefficient 8)
La liste des langues autorisées est la suivante: allemand, anglais, arabe, chinois et espagnol.
Un extrait vidéo de 4 à 6 minutes maximum portant sur l’actualité sera proposé aux candidats dans la langue choisie. Les extraits vidéo sont des documents journalistiques (extraits d’émissions télévisées, débats, bulletins d’information et documentaires). Ils sont d’ordre général et évoquent les problèmes de notre temps, dans des domaines aussi variés que ceux de la politique, de la science, de l’économie, de l’éducation et de la culture au sens le plus large du terme.
Le candidat préparera un court résumé et un commentaire personnel suivi d’un entretien avec les examinateurs. Pour ce faire, le candidat bénéficiera de trente minutes de préparation.
L’épreuve durera vingt minutes et permettra d’apprécier la bonne compréhension de la vidéo proposée, ainsi que la précision de la langue, l’autonomie langagière et la qualité de la réflexion du candidat.
Le jury composé de deux examinateurs se réserve la possibilité, au cours ou à l’issue de l’interrogation, de poser quelques questions au candidat afin de clarifier son exposé.

Epreuve de Sport (coefficient 4)
Les épreuves d’éducation sportive sont composées de deux épreuves d’athlétisme, 100 mètres (hommes) ou 80 mètres (femmes), 1000 mètres (hommes) ou 600 mètres (femmes) et d’une épreuve de natation,  50 mètres nage libre. Elles sont jugées par une commission spéciale conformément à nos arrêtés.